Conflits de voisinage : quelles solutions ?

Article par Murielle GIORDAN , le 15/06/2009 à 10h30 , modifié le 15/06/2009 à 13h08 2 commentaires

Vous adorez votre quartier, votre appartement. Seule ombre au tableau : la voisine ! Celle qui écoute la musique trop fort ou envahit les parties communes. Comment gérer au mieux la situation?

Vous n'êtes ni procédurière ni friande de conflits pourtant vous êtes prête à déclarer la guerre à vos voisins. Les raisons ? Du tapage nocturne, des ordures entassées dans la cour ou encore le chat de la voisine qui vient gentiment déposer ses besoins sur votre paillasson. Vous aimeriez éviter un lourd conflit et trouver une solution sans forcément employer les grands moyens. Suivez le guide !

D'abord, je démarre en douceur

Si la gêne devient pesante, n'ayez pas peur d'en parler à votre voisin. La voie du dialogue est souvent la meilleure. N'hésitez pas à lui faire constater la gêne et si besoin, faites appel à un tiers (concierge, syndic). Si le problème n'est pas réglé de vive voix, tentez l'envoi d'une lettre décrivant le problème et les éventuelles mesures à envisager. Si votre voisin fait la sourde oreille, vous pouvez écrire une seconde lettre plus fermement, en citant les textes de lois et la réglementation qui doit s'appliquer.

L'étape supérieure : la médiation

Vous avez tout essayé : les petits mots déposés sur la porte d'entrée, les coups de téléphone au syndic, les boules quiès... En vain. Vous pouvez alors tenter la médiation, c'est-à-dire l'intervention d'un tiers (syndic de copropriété, association). Vous serez ensuite confronté à votre voisin et tenterez ensemble de trouver une solution. Autre solution : faire appel à un conciliateur de justice. Renseignez-vous auprès de votre mairie qui vous indiquera les horaires des permanences. Vous pouvez aussi saisir le maire qui, garant de la tranquilité des habitants de sa commune, pourra envoyer un expert sur place pour constater les troubles, à condition que ceux-ci soient bien visibles.

Les démarches judiciaires

A n'engager qu'en dernier recours, si les problèmes persistent. Deux procédures sont possibles : la procédure pénale ou civile. Dans le cas de la première, le tribunal de police peut infliger une amende à la personne auteur des troubles. La procédure civile permet au tribunal d'instance et de grande instance d'ordonner la cessation du trouble, voire le versement de dommages et intérêts. Attention car cette procédure n'est pas gratuite. Elle nécessite un avocat et vous engage à payer des frais de justice.

Je fais l'objet d'une plainte

Votre voisin se plaint de vous en permanence ? Tentez le dialogue, la petite phrase sympathique échangée entre deux étages, employez le ton de l'humour en parlant d'une situation que vous pourriez avoir en commun. En bref, communiquez ! Si la situation ne s'arrange pas et que, malgré vos efforts, votre voisin se plaint encore de nuisances sonores, il reste la solution du double plafond ou du double vitrage. Attention car ces travaux ne sont pas accessibles à tous. Néanmoins, il existe des aides financières accordées aux occupants ou bailleurs pour améliorer les logements de plus de 15 ans. Si les plaintes persistent et qu'il s'agit de harcèlement moral, les choses se corsent. Il faudra apporter des preuves du harcèlement (témoignages, bandes vidéos ou sonores, constat d'huissier...) et entreprendre des démarches judiciaires, souvent longues et coûteuses.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • julijulaaa, le 15/11/2013 à 13h09 : Appel à témoins : « EN CONFLIT AVEC MON VOISIN » Vous êtes en conflit avec votre voisin et vous voulez que cela s'arrête ? Venez faire partager votre expérience dans notre reportage, vous y trouverez des solutions ! Pour plus d'information, n'hésitez pas à me contacter. Une discussion n'engage à rien ! Bonne journée, Julie Réservoir Prod Tél : 01 53 84 29 78 Mail : juliejournalistetv(at)gmail.com
  • leti53, le 13/10/2011 à 09h52 : J'habite dans une petite rue proche du centre ville et au bout de ma rue, habite une famille avec deux enfants. ces enafnts foutent le bordel avec leurs motos, déchets et trafic. ils se mettent même à insulter et à vouloir aller plus loin parfois; mes parents, mes voisins qui sont des retraités et des passants qui viennent se promener ou acheter dans les magasins situés à côté. On en parle à leur père mais il ne fait, on appelle la gendarmerie mais ils ne font rien. Que faire??


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience