"Combattre ses phobies, c'est possible !"

Article par Clémence ORCEL , le 11/10/2009 à 18h16 , modifié le 12/10/2009 à 10h03 0 commentaire

Naoual Hammoudi est psychologue clinicienne et psychothérapeute. Dans cette interview, elle nous fait part d'une certitude : il est possible de venir à bout de ses phobies.


Comment se fait-il que certaines personnes souffrent de phobies et d'autres pas ?


"Les troubles phobiques se produisent en présence ou dans l'anticipation d'une rencontre avec un objet ou une situation spécifique : d'un point de vue psychanalytique, cela peut être en lien avec des angoisses archaïques (primitives). Il existe donc une problématique (sous-jacente) inconsciente chez le sujet, qui s'exprime par un symptôme (la phobie)."

Certaines phobies sont-elles plus graves que d'autres ?

"Il existe différents types de phobies. Certaines sont plus handicapantes que d'autres pour le quotidien. L'agoraphobie, par exemple, se décline en plusieurs types : la dromophobie (peur de traverser la rue), l'ochlophobie (peur de la foule), etc. On parle alors de phobie sociale ou d'anxiété sociale.
Viennent ensuite les phobies spécifiques ou simples. Les plus communes ont pour objet les insectes, les souris, les chats, les chiens, les serpents, le sang, les piqûres, la hauteur, les ascenseurs, l'avion, la conduite automobile, l'orage, l'eau, les tempêtes. Comme vous pouvez le voir, la liste est longue !
Les phobies les plus sérieuses peuvent entraîner des complications comme la dépression, les troubles de panique ou troubles anxieux, des conduites addictives, avec un retentissement social et professionnel. Elles ne sont donc pas à prendre à la légère !"

Comment combattre efficacement ses phobies, peut-on réellement s'en débarrasser ?

"Oui, le traitement pharmacologique et les thérapies cognitivo-comportementales sont efficaces pour le traitement des troubles phobiques. Première étape de la thérapie : un travail de soutien auprès du patient et de sa famille devra être fait. La thérapie sera ensuite basée sur une approche cognitive et comportementale. Le patient apprendra petit à petit à analyser, à intégrer et à surmonter son trouble phobique. En fin de thérapie, il pourra rejoindre un groupe de patients afin de finir le travail en douceur."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience