Cinq bonnes raisons de pardonner

Article par Karin DANJAUME , le 23/10/2006 à 15h30 , modifié le 07/11/2008 à 16h16 4 commentaires

Que l'on pardonne une petite trahison ou un événement traumatisant, les situations ne sont pas comparables et les dégâts non plus. A chacun de déterminer si et quand le pardon doit venir, mais voici ce qu'il peut vous apporter.

Pardonner n'est pas excuser
Pardonner ne signifie pas que l'on accepte sans broncher, que l'on " tend l'autre joue " ou que l'on cautionne ce que l'autre nous a fait.
La démarche est avant tout un cheminement intérieur que l'on fait pour soi et non pour soulager la conscience de celui ou celle qui nous a blessé. Simplement on ne donne plus prise à cet autre sur notre être.

Pardonner apaise la colère
La rancœur, la haine, l'aigreur... autant de sentiments négatifs que l'on " traîne " lorsqu'une histoire n'est pas digérée. Or on le sait "la colère est mauvaise conseillère". Plutôt que de se ronger intérieurement, il est parfois utile de regarder cette colère en face. Accepter qu'elle existe permet de passer à l'étape suivante.

Pardonner nous rend plus fort
Imaginez une personne qui vous a fait du mal et à qui vous décidez de pardonner. Sans sombrer dans le grandiloquent, vous en ressortirez grandi par la force et la volonté qu'il vous aura fallu pour en arriver là. Vous quitterez alors votre peau de victime.
Et à votre avis, qui de vous ou de votre "bourreau" aura ensuite le plus de mal ensuite à se regarder dans le miroir ?


Pardonner pour ne pas oublier
Accorder son pardon, c'est le contraire de l'oubli. On n'enfouit pas sa blessure et on ne joue pas les amnésiques : petite mesquinerie ou faute hautement répréhensible, une fois pardonné cet acte restera ce qu'il a été. En reconnaissant que "cela a bien eu lieu", il prendra sa place dans notre histoire personnelle.

Pardonner pour avancer 
On a tous ressassé une situation désagréable. Cela peut aller plus loin en prenant la forme de blocages dans sa vie d'adulte (impossibilité de trouver sa place, de s'épanouir...) ou de maux physiques à répétition.
Pardonner permet de passer à autre chose et donc d'avancer. De faire en sorte que sa vie ne soit pas réduite à un événement négatif mais qu'elle puisse se poursuivre.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • claudine65, le 21/10/2012 à 23h03 : Même s'il est difficile de pardonner, c'est aussi salvateur pour pouvoir se reconstruire, sans ressentiments, sans colère, on évolue plus sainement dans notre vie de tous les jours, et l'on se sent en paix avec soi-même ; si l'on a aimé, on est capable d'aimer encore, et pour cela, il faut faire le choix du pardon.
  • Marie Ed, le 21/12/2008 à 15h59 : C'est bien beau tout ça, mais vous oubliez un principe fondamental : « n'est pardonnable que ce qui est reconnu ». Comment voulez-vous pardonner un mal dont l'existence est contestée, dont l'autre essaie de vous faire porter une part de responsabilité ? Cela engendre en plus l?incompréhension, la confusion (qui est victime, qui est bourreau ? d?autant plus que ce dernier cherche souvent à renverser les rôles), un sentiment d?injustice, voire de culpabilité ? C?est pourquoi, le mal doit être quelque fois « officialisé », notamment dans le cadre de procès, même si cela « réveille » la douleur, car c?est la condition indispensable pour se positionner et se reconstruire.
  • Lauris, le 13/11/2008 à 09h28 : Le pardon libert.Mais il est difficile de le donner surtout quand l'on est vraiment touché.Le pardon est comparable à une seconde chance que l'on donne à son offensseur de se racheter.
  • Bories, le 11/11/2008 à 21h41 : Analyse fine du pardon en tant que tel mais il faut etre prete à pardonner ce qui n'est pas toujours évident: le temps joue un grand role dans la notion de pardon et la situation également.Pour pouvoir pardonner en tant que femme, il faut se "dépolluer" de tous les affects " négatifs" qui nous rongent.je pense que, passée cette étape, une femme grandit et peut enfin s'épanouir!


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience