Test de paternité : comment ça marche ?

Article par Caroline RABOURDIN , le 10/07/2009 à 16h32 , modifié le 10/07/2009 à 17h13 0 commentaire

Envie de prouver votre paternité ou de découvrir votre père ? Une procédure peut être engagée dans le but d'établir un lien de filiation. Mode d'emploi.

1300 à 1500 tests de paternité sont effectués chaque année en France dans le cadre de la loi. Il s'agit généralement de femmes qui veulent obliger le père parti à verser la pension alimentaire, ou d'hommes qui souhaitent prouver leur paternité pour obtenir la garde de leur bambin. Un test doit alors être demandé auprès du tribunal pour établir ou contester un lien de filiation. 
 
Comment le test se déroule-t-il ?
 
Le test de paternité consiste en une analyse de l'ADN du père et de l'enfant. A sa naissance, ce dernier a hérité d'un chromosome maternel et d'un autre paternel. On compare alors certains fragments des deux ADN. Si ces derniers sont communs au père et à l'enfant, le lien de filiation est démontré. La particularité de cette méthode est qu'elle est particulièrement fiable. Son efficacité est estimée à 99,99 %.
Pour faire un test de paternité, le laboratoire d'analyses agréé procède à un frottis buccal à l'aide d'une sorte de coton-tige. L'infirmière passe celui-ci à l'intérieur des parois de la bouche pour recueillir de la salive. Pourquoi ? Car elle contient de l'ADN, comme les cheveux, le sperme ou encore le sang.
L'examen comparatif des sangs a d'ailleurs été une technique pour déterminer la paternité d'un individu. Toutefois, ce procédé, jugé obsolète par des experts, a cédé sa place au profit des tests ADN, plus sûrs.
Les échantillons sont ensuite mis sous scellés. Le père et l'enfant sont chacun de leur côté pris en photo et des empreintes digitales sont réalisées. En France, le test de paternité est une pratique strictement encadrée par la loi.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience