Reprendre le travail après le congé maternité : les astuces pour que tout se passe bien

Article par Anne Humbert , le 13/11/2009 à 12h11 , modifié le 13/11/2009 à 12h25 0 commentaire

Ca y est, vous avez repris votre travail et rien n'a changé en surface. Pourtant, pour que votre boss et vos collègues ne vous mettent pas de côté, voici quelques astuces.

1) Pendant votre congé maternité, gardez le contact avec votre employeur et vos collègues. Inutile de blacklister les mails de votre entreprise ou de ne pas checker sa messagerie. Sans pour autant passer son temps devant son ordinateur, se tenir au courant des départs, des arrivées, et des grandes orientations que prend la société est souhaitable si l'on veut ne pas se sentir complètement étrangère à tout cela au retour.

2) Bien préparer son départ en congés maternité. Et si vous recrutiez vous même votre remplaçante ou tout du moins donniez des pistes pour mettre à votre place quelqu'un que vous estimez, connaissez et en qui vous avec confiance ? Cela vous permettra d'être plus sereine et de ne pas vous imaginer évincée à votre retour. 

3) Tournez votre langue avant de parler. Inutile pendant le début de votre grossesse de dire tout le mal que vous pensez de votre société pensant que jamais au grand jamais vous n'allez revenir. Car évidemment rien n'est moins sûr, et il est difficile de chercher et trouver un autre emploi en étant enceinte. Encore plus lorsque l'on a accouché car ce n'est pas la première des priorités durant les premiers mois de l'enfant.

4) Réaménager son temps de travail. Pourquoi ne pas demander un 4/5ème ou bien de télé-travailler un jour par semaine pour remplacer une augmentation qui tarde à venir. Pour que tout se passe bien, on peut bien entendu dans le cas du télétravail certifier qu'on sera joignable et l'être. Idem pour les 4/5ème, on peut être légèrement flexible et venir en cas d'urgence. 

5) Ne pas se couper de ses collègues. Avant la naissance de votre enfant, vous participiez aux pots de départ et alliez de temps en temps manger avec vos collègues le soir. Pourquoi ne pas continuer et même provoquer les invitations qui risquent de se faire plus rare car beaucoup imaginent que vous n'avez pas que ça à faire (à forte raison !) mais une soirée sans enfant et sans conjoint de temps en temps ça peut faire du bien.

6) Demander un bilan de compétence ou une formation. La grossesse ou l'arrivée d'un bébé est un propice aux remises en question. C'est peut-être le moment de faire un bilan sur ses atouts professionnels pour changer de poste au sein de la société si cela est possible ou demander une formation pour renforcer ses compétences. 

7) Déléguer. Vous allez vite vous rendre compte qu'il va falloir déléguer soit à la maison, soit au travail. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous retrouver au bout de trois mois complètement éreintée et plus vraiment motivée ni aimable. Assurez-vous d'avoir un bon mode de garde, et si cela est possible alternez avec votre conjoint pour aller chercher le petit à la garderie. Bref, soyez là parfois un peu plus tard le soir pour bien montrer que vous êtes toujours en place et pas prête à laisser celle-ci vacante.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience