• Maman
Dossier :La fugue chez les ados : le phénomène

Mal être profond, recherche d'autonomie ou encore mauvaise rencontre... La fugue a touché l'année dernière en France, plus de 47 000 enfants âgés de 13 à 17 ans. Un phénomène croissant qui touche des adolescents de plus en plus jeunes et face auquel les moyens déployés demeurent insuffisants.

Mobilisation

Un jour ils ont décidé de claquer la porte, sans prévenir. "Ils", ce sont des milliers d'adolescents, issus très souvent de milieux sociaux difficiles, qui choisissent la fugue pour fuir leur problème. Du conflit familial aux problèmes personnels, les raisons qui poussent à l'acte sont aussi variées que le profil des fugueurs.

"Un enfant dans la rue est un enfant en danger"

Les disparitions peuvent durer quelques heures ou plusieurs semaines. Mais dans tous les cas, "un enfant dans la rue est un enfant en danger", rappelle Arnaud Grusselle, directeur de la Fondation pour l'enfance, dispositif d'aide aux parents.

Une réalité qui se heurte aujourd'hui à un manque de moyens criant. Du signalement de la disparition à la prise en charge de la famille, les enquêtes sont parfois laborieuses et la prise en charge des mineures difficiles. "Rien n'existe pour les fugueurs dehors", souligne M. Grusselle qui déplore le manque de structures d'accueil.

Livrés à eux mêmes, 80 % des adolescents regagnent d'eux-mêmes leur foyer. Et si le moment du retour est souvent délicat, il rappelle que la fugue est un acte à prendre très au sérieux.
 


Sommaire :
logAudience