L'allergie au soleil

Article par La rédaction avec agence , le 24/03/2009 à 10h03 , modifié le 01/04/2009 à 16h07 1 commentaire

Oh ! Cela démange terriblement. La lucite estivale bénigne, autrement nommée l'allergie au soleil, sévit souvent après une petite insolation. Et pourtant, vous pensiez avoir pris soin de votre enfant et de sa santé en l'enduisant de crème...

Contrairement aux idées reçues, l'allergie au soleil ne sévit pas que sous le fort soleil d'été. Toute l'année, ces petits boutons rouges qui démangent peuvent surgir suite à une surexposition au rayonnement solaire.

La cause de l'allergie au soleil est mal connue. Les médecins suspectent les radiations d'UVA dont les crèmes solaires protègent peu puisque celles-ci bloquent en général les UVB. La peau réagit souvent après la deuxième ou troisième exposition au soleil, à la suite d'un rayonnement trop intense, avec des symptômes proches de l'urticaire. L'allergie peut également faire suite à une séance d'UV en cabines puisqu'il s'agit d'UVA artificiels.

Si l'allergie au soleil est bénigne, elle n'en est pas moins gênante car les démangeaisons peuvent parfois même troubler le sommeil de ses victimes. Petits boutons et plaques rouges se manifestent souvent sur le décolleté, le cou, les avant-bras, les épaules, les jambes et de dessus des pieds des femmes (adeptes des bains de soleil).

Pour soigner une allergie solaire, il faut tout d'abord rester à l'ombre, pendant 10 à 15 jours, le temps qu'elle disparaisse. Consultez un médecin qui vous prescrira de quoi soulager votre allergie. Une fois apparue, elle risque de récidiver à chaque fois que vous allez au soleil.

Pour éviter l'allergie solaire, comme vous ne pouvez pas demander à votre enfant de jouer toujours à l'ombre, le mieux est d'adopter une crème solaire anti UVB et UVA, prescrite par votre dermatologue. Commencez progressivement votre exposition au soleil les premiers jours. Un traitement préventif à base d'antipaludéens de synthèse peut être pris deux semaines avant l'exposition.

Notre conseil
L'allergie solaire peut surprendre si votre enfant se tient derrière une vitre ou même à l'ombre sur le sable où la réverbération est forte. Prudence en toute circonstance pour sa bonne santé !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience