• Maman
  • Huggies

La baignade de bébé

Article par Claude Devatine , le 22/05/2006 à 12h08 , modifié le 15/04/2009 à 18h57 0 commentaire

Claude Devatine, président de la Fédération des Activités Aquatiques d'Eveil et de Loisir (FAAEL) livre ses conseils sur la baignade, en mer ou en piscine, des tout-petits.

A quel âge peut-on baigner un bébé en mer, en piscine ?

Dans les premiers mois de sa vie, tous les sens d'un bébé sont en éveil.
Plage ou piscine, il va pouvoir profiter au maximum des sensations qui s'offrent à lui. Jusqu'à l'âge de 5 mois, la baignade est déconseillée car elle risque de ne pas lui être agréable. Installé à l'ombre d'un parasol, veillez à ce qu'il n'ait ni faim, ni chaud, ni froid, et qu'il puisse dormir à sa guise.
A partir de 5 mois, vous pouvez le baigner si la température de l'eau le permet. A la mer, seuls ses petits pieds y auront droit. Sauf si l'eau est chaude. Vous pourrez alors le baigner en le tenant dans vos bras en l'immergeant doucement jusqu'aux épaules. Souvenez-vous que plus l'écart avec la température de la peau (33°) est grand, moins votre bébé supportera la baignade.

Combien de temps le baigner ?

La durée dépend de la température de l'eau, mais à 6 mois, des baignades de 15 minutes suffisent. Surveillez toute pâleur. Si ses lèvres bleuissent, c'est qu'il est largement temps de le sortir de l'eau. Soyez également attentif à ce que sa peau supporte le sable et le sel. 
Et surtout, méfiez-vous du soleil. Fréquentez la plage avant 11h ou après 17h.


Comment l'initier progressivement aux joies de la baignade ?

En mer comme en piscine, ne pensez pas que votre bébé va se révéler naturellement un triton ou un champion. Son évolution motrice se faisant jour après jour, ses parents devront redoubler de vigilance et d'attention. Ne laissez pas votre bébé assis au bord de l'eau, car une vague, même petite, peut déstabiliser son équilibre précaire. Et si d'aventure votre bébé part découvrir la plage à quatre pattes, demeurez près de lui pour surveiller ses expériences.
Faites-le entrer dans l'eau progressivement, pour laisser son corps s'habituer à la température et aux mouvements de l'eau. Mouillez-le petit à petit, faites-en un jeu tendre.
Les bras de ses parents restent la meilleure bouée possible, mais pour une sécurité maximale, mettez-lui des brassards.
Sur la plage, tenez-lui la main lorsqu'il porte son seau ou ramasse des coquillages : votre bébé découvre, évalue, soupèse, saisit ... autant de découvertes, car tout n'est pas que baignade !
En piscine, la profondeur d'eau (à 1m20 ou même moins dans une simple pataugeoire) reste un obstacle pour un bébé qui se tient à peine sur ses jambes et apprend à stabiliser sa marche.

Existe-t-il des accessoires pour l'aider, et l'amuser encore plus ?

Votre enfant doit se sentir en sécurité, mais aussi en liberté. Encouragez-le, souriez-lui pour lui monter votre intérêt de le voir s'ébattre dans l'eau. Vous pouvez le porter sous les aisselles pour que ses petites jambes soient libres et puissent esquisser un pédalage. Proposez-lui des brassards qui lui permettront, surtout en piscine, d'être sécurisé (mais la présence des parents est toujours indispensable) ou des frites, à condition qu'il possède déjà un minimum d'équilibre.Les tapis flottants ou les matelas pneumatiques sont réservés à la piscine, mais là, votre bébé doit déjà maîtriser les entrées dans l'eau et le déplacement sur une courte distance, pour rejoindre les bras de son papa ou de sa maman.


Y a-t-il un équipement spécial pour les bébés ?

En piscine et en mer, votre bébé doit porter un maillot, ou mieux encore, un maillot jetable (Little Swimmers de Huggies, le seul spécialement conçu pour les baignades), qui va à la fois procurer du confort à ses petites fesses mais aussi respecter l'hygiène des plages ou de la piscine. Pour le protéger du soleil, crème solaire, bob, lunettes et tee-shirt sont obligatoires.

Il hurle, refuse d'aller dans l'eau, que faire ?

Patience et amour sont les meilleurs remèdes, car votre enfant a peut-être d'autres priorités immédiates : une dent qui pousse, un apprentissage de la propreté mal maîtrisé, envie de dormir, de manger, ou la température de l'eau qui ne favorise pas son plaisir. Ne le brusquez pas. Ce qu'il ne fera pas aujourd'hui, il le fera avec envie et plaisir tout à l'heure ou demain.

Que faut-il prévoir après la baignade ?

Pensez à prévoir un petit réconfort après l'effort. Car pour votre enfant, dominer ce nouveau milieu de jeux constitue une véritable épreuve physique. En fonction de ses habitudes et de son âge, un petit goûter sera le bienvenu, ainsi qu'un rinçage de la peau et un massage avec du lait de toilette. L'expérience se poursuivant à un autre moment de la journée, demain ou plus tard, il faut qu'elle laisse un bon souvenir : goûter et toilette font partie du lot.

Pour trouver l'adresse d'une piscine labellisée où se pratique en toute sécurité l'activité bébé nageur, visitez le site de la FAAEL : www.fael.asso.fr

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience