La paresse

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 02/05/2006 à 10h03 , modifié le 28/04/2009 à 10h36 0 commentaire

Je suis fatiguée et ma libido s'en ressent.

Comment éviter que la fatigue et le stress n'altèrent la libido ?

On ne peut pas éviter la fatigue. Pour la femme, la grossesse et l'accouchement représentent forcément de vrais chamboulements physiques et psychiques. Les nuits sont fractionnées par les réveils de bébé, les pleurs et les tétées. Bref, on l'a dit : durant cette période transitoire, le ralentissement de la sexualité est quasi inéluctable. La libido s'endort. Mais cet état d'assoupissement, certaines femmes s'en satisfont. Pourquoi ? Pour profiter toujours plus de bébé. Elles s'enferment ainsi dans une routine, au risque de mettre leur couple en danger. En réalité, c'est bien souvent en se bousculant, pour sortir de cette relation fusionnelle avec l'enfant, qu'une mère peut relancer sa libido. Il ne faut pas se laisser aller systématiquement à la fatigue. En refusant les habitudes. En acceptant, par exemple, d'explorer de nouvelles contrées sexuelles, jusqu'alors ignorées. Bref, en étant plus entreprenante, plus audacieuse, plus aventureuse.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience