La colère

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 02/05/2006 à 10h01 , modifié le 28/04/2009 à 10h41 0 commentaire

C'est un mauvais père... Je ne le désire plus...

C'est un mauvais père... Je ne le désire plus...

Immature, desimpliqué, obsédé par son boulot ou écarté de la relation parents-enfant par la mère... Peu importent les raisons : on ne peut pas obliger un homme à un être un bon père. Il est en revanche possible d'accompagner un homme sur le chemin de la paternité. Pour cela, il s'agit de ne pas trop exiger de lui. Mieux vaut d'abord lui apprendre à privilégier des moments de qualité avec l'enfant plutôt que de lui faire subir un quotidien qu'il juge trop contraignant. De cette façon, il y a de grandes chances qu'il investisse peu à peu son rôle de père et retrouve ainsi sa place au sein de la constellation familiale.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience