• Maman
  • Grossesse

Bien manger en attendant bébé

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 14/02/2008 à 16h09 , modifié le 20/04/2009 à 15h53 0 commentaire

Les besoins énergétiques évoluent au cours de la grossesse. Pour éviter les carences nuisibles à votre santé et à celle de votre futur bébé, mieux vaut respecter certaines règles alimentaires. Plus que manger pour deux, il s'agit de se nourrir deux fois mieux.

Manger cinq fois par jour 
Désormais vous avez droit à trois vrais repas plus deux collations, une dans la matinée et l'autre l'après-midi. Ce rythme présente l'avantage de limiter les risques de malaises hypoglycémiques ainsi que les troubles digestifs.
Au déjeuner et au dîner, consommez une crudité assaisonnée d'huile végétale, une protéine animale (viande, poisson ou œuf) accompagnée en alternance par des féculents et des légumes verts. Terminez par un produit laitier et un fruit. Pas de bonne table sans pain, c'est encore plus vrai pendant votre grossesse !
Pour les collations, les produits céréaliers et laitiers ainsi que les fruits sont recommandés.
En dehors de ces moments, évitez les produits sucrés responsables des fringales.
Attention ! En dessous de 1500 kcal par jour, le fœtus est en danger.

Mangez équilibré
Les protéines : véritables moteurs pour le développement de l'embryon. Elles doivent représenter 12 à 15 % des calories absorbées dans la journée. On les trouve dans les viandes, poissons, œufs, légumes secs et fromages.
Les glucides : pour le poids de votre futur bébé. La moitié de votre ration quotidienne doit en comporter. Ce sont tous les sucres " rapides " et " lents " : miel, fruits, riz, pomme de terre...
Les lipides : vitaux pour son développement cérébral. La bonne proportion se situe entre 30 et 35 % de votre alimentation quotidienne. Ils doivent être pour deux tiers d'origine animale (beurre cru, viande, œufs et laitages) et végétal pour le tiers restant (huile de colza, noix, soja).

Vitamines et minéraux
Le fer
: une carence peut provoquer une naissance prématurée. De nombreux aliments sont riches en fer : la viande et notamment les abats (foie de porc), le poisson mais aussi le persil, les lentilles, les figues sèches et évidemment les... épinards !

Le calcium : pour ses os et les vôtres. Le calcium réduirait également les risques de baby blues après la naissance. Les nutritionnistes recommandent d'en absorber entre 900 et 1200 mg par jour, soit l'équivalent de quatre grands bols de lait.

La vitamine D : pour fixer le calcium, donc pour consolider son squelette. Les poissons comme le hareng, le saumon ou le maquereau en contiennent beaucoup.

La vitamine C : pour le développement des tissus. Pour atteindre les 120 mg recommandés par jour, consommez en abondance des fruits, surtout du jus de cassis et des kiwis. Côté légume, épinard et chou-fleur arrivent en tête du hit-parade des aliments qui en contiennent.

Attention à la prise de poids
Entre 9 et 12 kilos : c'est idéalement ce que vous avez le droit de prendre durant votre grossesse. En réalité, ces chiffres varient en fonction de votre poids initial.
Ne prenez pas l'habitude de faire des repas gargantuesques sous prétexte que vous êtes enceinte. Les risques de diabète et d'hypertension dus aux aliments trop caloriques sont réels.
Pas question non plus de vous lancer toute seule dans un régime. Ce n'est pas le moment d'être carencée en quoi que ce soit. Bref, mangez de tout mais en quantité raisonnable.

Les aliments à éviter
Si vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, vous devrez surveiller votre alimentation et effectuer une prise de sang de contrôle tous les mois. Cette maladie est due à un parasite contenu dans la viande, et dont certains animaux sont porteurs. La contamination peut se faire par absorption de viande crue ou bleue (surtout le mouton) ou encore en mangeant des fruits ou des légumes mal lavés. Evitez aussi le contact avec les chats.
La listériose est également dangereuse pour le fœtus. A éviter : les fromages au lait cru et certaines charcuteries comme les rillettes ou le pâté.
Evidemment, l'alcool est formellement déconseillé. Même un verre de vin n'est pas bon pour votre bébé.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience