• Maman
  • Grossesse

L'amour pendant la grossesse

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 20/02/2008 à 16h54 , modifié le 28/11/2008 à 13h39 1 commentaire

Sauf contre-indication médicale, la poursuite de rapports sexuels est sans danger pendant votre grossesse. D'autant plus que de nombreuse futures mamans apprécient - peut-être plus qu'auparavant - ces moments d'intimité.

Précisions sur des idées reçues
- En faisant l'amour, vous ne risquez absolument pas de faire mal à l'embryon, bien protégé par le muscle utérin et le col, long et fermé.
- La pénétration et l'éjaculation ne comportent aucun danger infectieux dès lors que vous n'êtes atteint ni l'un ni l'autre d'une maladie sexuellement transmissible.
- L'orgasme féminin, même s'il est vrai qu'il provoque des contractions utérines pendant parfois une demi-heure, ne peut pas entraîner de fausse couche.

Du début à la fin de la grossesse, la sexualité du couple va passer par différentes phases.
N'oubliez jamais que l'équilibre de votre couple est fonction, non de la fréquence de vos rapports, mais de la satisfaction trouvée par chaque partenaire dans sa sexualité.

Du début à la fin de la grossesse, la sexualité du couple va passer par différentes phases.
N'oubliez jamais que l'équilibre de votre couple est fonction, non de la fréquence de vos rapports, mais de la satisfaction trouvée par chaque partenaire dans sa sexualité.

Du début à la fin de la grossesse, la sexualité du couple va passer par différentes phases.  
Pendant le premier trimestre
Le plus souvent, le désir féminin diminue progressivement pendant les premiers mois de la grossesse. Les nausées et la fatigue sont en grande partie responsables, et quand vous êtes dans votre lit, vous n'avez souvent qu'un seul désir : dormir !

Pendant le deuxième trimestre
L'ardeur du désir est souvent accrue après le troisième mois de grossesse : de nombreuses femmes découvrent un plaisir ou des orgasmes d'une intensité nouvelle. Cette sensibilité exacerbée est principalement due à l'augmentation des taux d'hormones circulant dans le corps de la future maman.
D'autres changements, d'ordre physique, modifient également les rapports sexuels. Les seins et les mamelons sont plus sensibles. Le vagin, très irrigué s'avère aussi plus sensible, et grâce à la sécrétion hormonale, mieux lubrifié.

Pendant le troisième trimestre
Il arrive que la libido chute pendant la grossesse pour plusieurs raisons. La fatigue, les rondeurs de la femme enceinte, parfois les difficultés pour trouver la "bonne" position, la peur de provoquer l'accouchement tempèrent le désir. Pensez alors à la tendresse, aux caresses, massages et autres petites attentions.

Les positions les plus confortables en fin de grossesse
L'un allongé à côté de l'autre

Votre partenaire est allongé sur le côté et vous sur le dos, en biais. Vous vous blottissez contre lui et glissez vos jambes par-dessus les siennes. Cette position confortable libère votre ventre de toute pression, tandis que votre partenaire est libre de vous caresser avec sa main.
L'un derrière l'autre - position des petites cuillères
Le corps de votre compagnon épouse parfaitement le vôtre. Cette position est très appréciée par les femmes enceintes qui ne sont pas très à l'aise couchées sur le dos, ou qui n'ont pas très envie de prendre une part trop active dans le rapport sexuel.
L'une sur l'autre - position d'Andromaque
Dans cette position, vous pouvez mieux contrôler la profondeur de la pénétration et le rythme du rapport, tout en évitant une trop grande pression sur votre abdomen et vos seins. Vous avez tous deux les mains libres pour caresser l'autre.
Les deux assis
Votre partenaire s'assied sur un siège ou sur le bord du lit, tandis que vous vous asseyez sur lui en lui tournant le dos. Vous contrôlez la profondeur de la pénétration et vous avez le contrôle du rythme. De son côté, votre compagnon peut utiliser ses mains pour vous caresser.
L'une sous l'autre
Si vous supportez d'être allongée sur le dos, cette position - une variante du "missionnaire" - vous permet de ne pas faire d'efforts. Votre compagnon prend appui sur ses bras tendus et plie ses genoux pour limiter les pressions sur votre ventre.
La femme à quatre pattes - position d la levrette
Vous êtes à quatre pattes, le poids du corps repose sur vos bras. Votre partenaire est à genoux derrière vous. Cette position permet à votre partenaire de varier la profondeur de pénétration et de vous caresser.
Ces positions ne sont qu'indicatives ! N'hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination et à votre sens pratique !

Les contre-indications médicales
Dans certains cas, les rapports sexuels sont déconseillés. Votre médecin vous avertira et vous conseillera sur comment, et quand, faire l'amour sans mettre en danger le bon déroulement de votre grossesse.
Voici les rares situations médicales où vous devrez éviter d'avoir des relations sexuelles avec votre compagnon. Ce qui ne vous empêche pas d'entretenir l'érotisme dans vos relations, au travers de caresses, de massages...
Au début de la grossesse
Si vous avez eu des fausses couches spontanées, ou si vous présentez des risques de fausses couches au début de votre grossesse, la pénétration est déconseillée, car l'œuf n'est pas encore solidement inséré.
A n'importe quel stade de la grossesse
En cas de saignements. Même s'ils peuvent être sans danger, consultez le plus tôt possible votre médecin.
Pendant le dernier trimestre
Vous devez vous abstenir dans les cas suivants :
- Placenta praevia, implanté trop bas au-dessus du col de l'utérus.
- Attente de jumeaux ou de triplés.
- Signes de travail prématuré.
- Antécédents d'accouchement prématuré.
- Hypertension artérielle.
- Rupture de la poche des eaux.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience