• Maman
  • Grossesse

Y a-t-il une saison pour faire des enfants ?

Article par , le 28/01/2011 à 12h32 , modifié le 28/01/2011 à 13h15 0 commentaire

Jadis, il y avait des saisons pour les naissances. Mais cette tendance s'est estompée puisque le pic des naissances ne se situe plus en mai comme dans les années 1970-1980 mais en septembre selon une étude de l'Institut national d'études démographiques intitulée "Y a-t-il une saison pour faire des enfants ?".

Durant des siècles, le facteur principal du pic des naissances fut la religion. Aux alentours du 18ème siècle, les naissances se concentraient surtout au premier trimestre soif neuf mois après la rupture du carême qui interdisait les relations sexuelles et les mariages. Les rapports sexuels étaient et sont toujours exclus avant le mariage par l'Eglise. Au fil des siècles, les interdits religieux ont été en effet de moins en moins respectés permettant aux naissances de se répartir sur toute l'année. Selon les scientifiques, les saisons n'influencent plus la conception.

L'été... favorable aux ébats amoureux 

Dans les années 1970, la naissance des bébés se fait avec l'arrivée des beaux jours avec un pic en avril et mai... Par conséquent, le futur bébé avait été conçu neuf mois plus tôt durant les vacances d'été. Les conjoints profitaient en effet du soleil, de la mer, de la campagne, bref du farniente pour concrétiser leurs désirs d'enfants. La saisonnalité des conceptions en France était à cette époque déterminée par le rythme des saisons de la vie économique du pays.  

La Saint-Sylvestre... pour faire des bébés

Aujourd'hui, cette tendance a disparu. Les naissances sont plus régulières tout au long de l'année avec un pic en septembre (avec un record autour du 23 septembre). Pour en arriver à ce constat, l'Institut National d'Etudes Démographiques a analysé l'évolution des périodes de naissances de 1975 à 2005. Pourquoi les couples choisissent-ils le mois de septembre pour mettre au monde leur bébé ? Selon l'Institut, ce n'est pas un choix.

Voyez plutôt ! Si mes calculs sont exacts : le bébé, qui naît en septembre, a été conçu durant les fêtes de fin d'année. Ah oui, cette période généralement froide et pluvieuse encourage les couples à rester au chaud sous la couette. Pas du tout ! Alors quelles sont les raisons invoquées par l'étude ? Selon les deux auteurs, la vigilance contraceptive durant ces soirées festives et parfois arrosées sont moindres (oubli ou retard). Quant aux ébats amoureux, ils sont en augmentation.

Il y a aussi une autre raison : le recours à l'avortement après la période des fêtes de fin d'année est aussi en hausse. Le nombre d'interruption volontaire de grossesse (IVG) pour une conception démarrée autour de la Saint-Sylvestre est en effet trois fois supérieur à celui d'un jour normal, rappelle l'étude. 

Les futures mamans doivent se faire une raison

Il n'est pas toujours possible de planifier les naissances. Selon une étude, 27 % des Françaises voudraient pourtant concevoir leur bébé durant la saison automnale pour qu'il naisse au mois de mai. En plus, les délais entre la décision de faire un bébé et la grossesse effective se sont d'ailleurs allongés ces dernières années. Il y a quelques jours, l'Insee indiquait que la France était de nouveau féconde mais que l'âge moyen des futures mamans avait augmenté. Retrouvez cette info en cliquant ici


 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience