Sport et grossesse : les règles à respecter pour une activité en toute sécurité

Article par Caroline Cros , le 24/09/2013 à 15h59 , modifié le 24/09/2013 à 16h19 0 commentaire

Le docteur Romain Guilherme, gynécologue, obstétricien et échographiste, nous donne ses conseils pour une pratique sportive prudente à l'usage des femmes enceintes.

Si le sport possède de nombreux bienfaits reconnus chez la femme enceinte en bonne santé, de poids normal et présentant une grossesse simple (non gémellaire) et sans complications, il existe cependant certaines règles à connaître afin de pas mettre en danger la santé de la future maman et du foetus. Voici les recommandations du Docteur Romain Guilherme, gynécologue, obstétricien, échographiste à l'usage des sportives qui vont avoir un bébé.
 
A quel stade de la grossesse peut-on débuter une activité physique ?

"Les patientes ayant une activité physique régulière avant la grossesse peuvent continuer cette activité tout au long de la grossesse en l'adaptant bien évidemment. Les patientes ne pratiquant aucun sport avant la grossesse peuvent débuter une activité physique préférentiellement à partir du 2ème trimestre de la grossesse. Dans ce cas, le rythme de l'activité physique peut être progressivement augmenté de 13 à 29 semaines d'aménorrhées".
 
A quelle intensité dois-je pratiquer mon activité physique ?

"Pendant la grossesse les efforts physiques doivent rester modérés en intensité. Durant l'exercice, la femme enceinte doit toujours être capable de parler. C'est un très bon indicateur d'effort adapté à la grossesse. Pour les femmes entraînées, le rythme cardiaque maternel ne doit pas dépasser 155 battements par minutes et 140 battements par minutes pour les femmes non entraînées. A la fin de l'exercice, la récupération doit être rapide (moins de 15 minutes) et la femme enceinte ne doit pas être exténuée".
 
Durée et rythme hebdomadaire recommandés

"Selon le niveau d'entrainement de la future maman avant sa grossesse, la durée d'une session de sport varie de 20 à 40 minutes, échauffement et étirements compris. Un rythme de 3 à 5 sessions par semaine est le plus souvent recommandé par les études scientifiques".
 
Hydratation et température

"Il convient toujours de bien s'hydrater avant, pendant et après l'exercice physique. Les urines de la future maman doivent rester claires avant, pendant et après l'effort. C'est un signe que l'hydratation est bonne et adaptée. Il est préférable de ne pas pratiquer de sports en cas de températures élevées ou très basses".


Stoppez impérativement votre activité physique en cas de :

 

  • - Fatigue excessive
  • - Douleurs
  • - Saignements
  • - Perte de liquide amniotique
  • - Palpitations et tachycardie
  • - Impression de souffle court
  • - Douleurs pelviennes et contractions utérines
  • - Diminution des mouvements actifs du foetus perçus par la maman


Retrouvez tous les conseils du Docteur Guilherme sur son site Internet : http://mon-gyneco.com/

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience