Sexualité et grossesse, comment gérer les deux ?

Article par Julie Lemière , le 27/06/2011 à 09h41 , modifié le 27/06/2011 à 09h44 0 commentaire

Ça y est la petite croix est apparue sur votre test de grossesse, votre prise de sang a confirmé vos doutes : dans les 9 mois à venir, vous allez connaître de grands bouleversements. Mais une question vous taraude déjà : ce ventre qui s'arrondit signe t-il la fin de vos parties de galipettes ? Voici nos conseils.

Le début de la grossesse
Il n'y a pas de règles concernant la sexualité durant la grossesse ; chaque femme va vivre son aventure différemment. Pour les unes, ce sera nausées tous les matins les trois premiers mois alors que d'autres pourront continuer à manger des huitres sans que cela leur donne mal au cœur. Pour la libido c'est pareil. Les hormones agissent inégalement sur les femmes. Il y a celles que la grossesse épanouira, qui se sentiront bien dans leur peau et dont le désir sera accru... et les autres qui seront trop malades, trop fatiguées et qui piqueront du nez dans leur assiette avant même de gouter au dessert.

Et le papa dans tout ça ?
Souvenez-vous d'une chose : le papa ne peut pas se rendre compte de ce que vous vivez intérieurement, prenez donc le temps de lui expliquer ce que vous vivez afin qu'il comprenne que si cela fait déjà plusieurs jours (voire semaines) que vous n'avez pas fait l'amour, ce n'est pas par manque d'intérêt et de désir mais simplement parce que vous ne vous sentez pas très en forme. Dans ce cas, privilégiez des moments de tendresse mais quoi qu'il arrive, consacrez-lui du temps afin qu'il ne sente pas exclu.

Les mois suivants
Tous les médecins vous le diront, le sexe n'est pas à proscrire durant la grossesse. Et oui, ce n'est pas parce qu'un mini-vous est en train de se former dans votre ventre que vous devez vous priver d'amour. Bien au contraire, il parait que durant une relation sexuelle, le fœtus ressent de bonnes vibrations et adore cela ! Alors, si tout le monde prend beaucoup de plaisir, vous auriez tort de vous en priver !
Physiquement, votre conjoint sera comblé. Votre poitrine sera davantage développé, tout comme le reste de votre corps d'ailleurs et les sensations seront décuplés. Il suffira de choisir les positions adaptées car vous vous rendrez vite compte que votre ventre vous gênera dans certaines postures, comme celle du missionnaire par exemple. Jetez donc un œil à votre petit Kama sutra de poche et choisissez-les positions de votre futur câlin.
Attention, si un rapport sexuel provoque quelques saignements, consultez vite votre médecin ou gynécologue qui pourrait vous conseiller de stopper toute activité sexuelle jusqu'à nouvel ordre afin d'éviter les fausses couches.

L'arrivée du bébé est imminente
Les premiers mois écoulés, vous voici proche du terme. Votre bébé a pris tellement de place que vous ne percevez plus du tout vos pieds ! Votre enfant gigote beaucoup, ce qui vous rassure mais vous fatigue énormément aussi ! Ne soyez donc pas inquiète si votre désir diminue. Si ce n'est pas le cas, continuez à faire l'amour jusqu'à l'arrivée du bébé. Profitez-en, dans quelques jours, vous ferez des nuits blanches... mais pour d'autres raisons !

Témoignage de Sophie, 28 ans, maman de Léo, 3 mois.

As-tu stoppé tes relations sexuelles durant ta grossesse ?
Oui au début et je culpabilisais beaucoup. Toujours peur que mon copain se lasse et sois tenté d'aller voir ailleurs mais nous en avons beaucoup discuté et tout naturellement nous avons recommencé à faire l'amour.

As-tu vécu cela différemment ?
C'est assez étrange de faire l'amour en étant enceinte. On se sent bizarre car on sait qu'il y a un bébé qui grandit en nous et durant les rapports, malgré tout, on y pense beaucoup...

Si c'était à refaire ?
Je recommencerai, je n'ai eu aucun soucis durant ma grossesse donc si mon médecin ne s'y oppose pas, je n'aurai aucunes raisons d'arrêter de faire l'amour.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience