• Maman
  • Grossesse

Quel sport pratiquer pendant la grossesse, mois après mois ?

Article par Anne-Flore GASPAR-LOLLIOT , le 10/01/2013 à 10h19 , modifié le 10/01/2013 à 10h33 0 commentaire

Enceinte, votre gros bidon n'est pas une raison pour jouer les patachons ! Sauf contre-indication médicale, voici quelques sports à conserver voire adopter au fur et à mesure de votre grossesse.

1er trimestre

Allez-y mollo ! A moins d'être une athlète confirmée depuis toujours, commencez à réduire voire supprimer complètement les activités violentes ou traumatisantes (course à pied, tennis, sports de combat) ou à risque de chute élevé (équitation, vélo, ski). Un choc pourrait en effet provoquer une fausse couche. Il va sans dire que les prochains mois ne seront pas non plus propices aux séances d'abdominaux. En revanche, pas de panique si vous avez couru un marathon juste avant d'avoir connaissance de votre état de grossesse : en l'absence d'anomalie particulière, bébé a toutes les chances de rester bien accroché.

2ème trimestre
La marche à pied. Au deuxième trimestre, le centre de gravité de votre corps commence à se modifier et vous avez déjà du mal à vous faire à un nouvel équilibre : ce n'est donc pas le moment de vous essayer à un sport nouveau ou trop exigeant en termes de rapidité, d'équilibre et d'appuis. La marche au grand air constitue en cela un excellent moyen d'appréhender votre silhouette dans l'espace et d'entretenir votre condition physique générale (oxygénation, capacité respiratoire, amélioration du transit).

La gym douce. L'objectif n'est bien sûr pas de se forger un corps de bodybuildeuse mais d'entretenir la forme de ses muscles (y compris le périnée), soulager les tensions, chouchouter ses articulations, améliorer sa circulation sanguine et surtout entretenir son souffle.

La gym ballon prénatale. Idéale pour tonifier le dos, le périnée, les muscles du bassin, les obliques et les transverses (et même les bras... pour après !), la gym sur Swiss ball (que proposent d'ailleurs certaines maternités sous l'appellation « ballon de naissance » pour gérer les contractions du travail) est vraiment gonflée !

3ème trimestre
Le yoga prénatal.
Tonifier le corps et apaiser l'esprit, c'est la promesse du yoga aux futures mamans. Le but étant d'éviter les mouvements brusques, les efforts violents et une sollicitation trop importante des articulations déjà malmenées à ce stade de la grossesse, le yoga constitue aussi une excellente préparation à l'accouchement.

La natation (pas de compétition, bien entendu). Activité sportive n° 1 des femmes enceintes avec la marche, elle augmente les capacités cardiaques, détend, et épargne les articulations, et ce, tout au long de la grossesse. Privilégiez les séances réservées aux futures mamans, moins toniques et plus adaptées. Vous sentir soulagée du poids de votre gros ventre tout en déliant les tensions et en étirant votre corps en douceur sera un enchantement.

Les exercices de renforcement musculaire et étirements. Du début de la grossesse jusqu'à l'accouchement, n'hésitez pas à effectuer quotidiennement des petits exercices type battements de jambes verticaux à quatre pattes, dos rond/dos plat, flexions dos à un mur... (demandez conseil à votre kiné ou sage-femme).

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience