• Maman
  • Grossesse

Préparation à la naissance : hypnose, haptonomie, yoga prénatal... Que choisir ?

Article par Caroline CROS , le 12/07/2013 à 12h42 , modifié le 12/07/2013 à 12h52 0 commentaire

Il existe mille et une façons de se préparer à l'accouchement. Des traditionnels séances à la maternité en passant par le yoga ou encore l'acupuncture, les futures mamans ont de quoi arriver détendues le jour J, puisque l'objectif est le même pour toutes ces méthodes : apprendre à se détendre et préparer à l'accouchement. Check-list des différentes méthodes, à vous de choisir !

La nouveauté : le watsu
Le nom watsu est issu de la contraction de «water» (eau) et de «shiatsu» (technique de massage japonaise). Comme son nom l'indique, le watsu associe techniques de massages et étirements en milieu aquatique. Dans une piscine chauffée à 30°, la future maman se laisse aller sous les mains d'une sage-femme qui exerce des massages en manipulant des points précis. Les séances de watsu sont remboursées par la Sécurité Sociale dans le cas où elles sont pratiquées par une sage-femme ou un gynécologue obstétricien.

La meilleure-amie : la doula
Une doula est une femme qui accompagne la future maman (ou le couple) tout au long de la grossesse. La doula ne possède pas de compétences médicales. Elle apporte un soutien psychologique, une écoute, une présence et assure un suivi axé sur le bien-être et la confiance. A domicile, la doula prépare la future maman à l'accouchement via des ateliers (relaxation, ballon, exercices anti-douleur ...) mais aussi via des conseils sur l'alimentation pour minimiser les tracas liés à la grossesse.

La technique zen : le yoga prénatal
Le yoga prénatal est excellent pour soulager les douleurs physiques de la grossesse et réguler les émotions d'une femme enceinte. Travail corporel par excellence, il permet à la future maman de mieux connaître son corps et d'adopter une meilleure posture, ainsi les tensions et les petits maux s'évacuent plus facilement. Le yoga permet également à la future maman d'apprendre à maîtriser sa respiration (en expirant et non pas en bloquant), indispensable pour le jour J !

La technique touchante : l'haptonomie
L'haptonomie permet aux parents de développer une communication intra-utérine avec leur bébé, par le sens du toucher. Le médecin exerce de petites pressions sur le ventre de la future maman afin de faire bouger le bébé. La mère sent et voit bouger son bébé qui en réponse perçoit ses échanges chargés d'affectivité. Les séances sont dirigées par des médecins ou des sages-femmes. Lors des séances de préparation à l'accouchement avec l'hapnotomie, les futurs-parents apprennent à «jouer» avec leur bébé en le caressant et en lui parlant. Ils testent ainsi ses réactions ! Le jour J, la future maman sera apte à guider naturellement son bébé vers la sortie, avec l'aide du papa !

La technique mystérieuse : l'hypnose
On ne parle pas ici d'hypnoses semblables à celles des TV shows, mais d'auto-hypnose, une technique de respiration et de relaxation pour aider la future maman à soulager ses douleurs et à maitriser sa respiration. La mère est donc totalement consciente de ce qu'il se passe, c'est même elle qui maitrise la situation. L'auto-hypnose permet de prendre conscience de son corps mais aussi de gagner an confiance.Vous pouvez choisir d'aller encore plus loin en accouchant sous hypnose ! Près de 70% des femmes qui choisissent cette technique pour accoucher n'ont pas besoin de médicaments pour soulager les douleurs de l'accouchement.

La technique piquante : l'acupuncture
La préparation à l'accouchement par l'acupuncture est avant tout une méthode préventive. Au cours de la grossesse, les énergies du corps sont très sollicitées. L'acupuncture a pour but de rétablir l'équilibre entre le ying et le yang pour ainsi assurer la libre circulation des énergies dans le corps. De plus en plus de sages-femmes sont formées à cette méthode puisque la préparation s'effectue dès le premier trimestre de la grossesse (à raison d'une séance par trimestre). Le principe est de prévenir l'apparition de complications et des pathologies liées à la grossesse et de permettre aux futures mamans de trouver l'harmonie et l'équilibre intérieurs, pour ainsi vivre leur accouchement dans les meilleures conditions.

La technique arty : la sophrologie
La sophrologie permet à la future maman d'apprendre à dominer la douleur et à se détendre. Les séances peuvent débuter dès le 5ème ou 6ème mois de grossesse. Les différents exercices permettent à travers la respiration et la relaxation de gérer le stress et les émotions, d'apprendre à récupérer entre les contractions et de maitriser son souffle. La sophrologie apporte également une détente mentale et musculaire qui permettra à la future maman de relâcher ses muscles le jour J.

Attention : Ces méthodes n'ont pas pour but de remplacer les séances de préparation à l'accouchement traditionnelles mais de les enrichir. Il est donc conseillé de combiner les deux !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience