• Maman
  • Grossesse

Post-grossesse : le retour de couches en 7 questions

Article par Caroline CROS , le 05/07/2013 à 15h20 0 commentaire

Enceinte, vous vous posez déjà question sur l'après-naissance de votre bébé. Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur l'après-grossesse et sur le retour de couches en particulier.

Qu'est-ce que le retour de couches ?
Le retour de couche correspond tout simplement au retour à la normal du système hormonal après l'accouchement, autrement dit au retour des règles !

Qu'est-ce que les lochies ?
Les lochies sont des pertes de sang qui surviennent tout de suite après l'accouchement et qui perdurent jusqu'à 2 à 3 semaines. Ces pertes de couleur rouges, roses puis brunâtres pouvant contenir des caillots, correspondent à l'élimination des déchets de la muqueuse utérine et des vaisseaux qui alimentaient le placenta pendant la grossesse. Elles sont très abondantes les premiers jours puis se régulent petit à petit jusqu'à cicatrisation complète de l'utérus. Attention à ne pas confondre les lochies avec les règles !

Qu'est-ce que le petit retour de couches ?
Il s'agit d'un écoulement sanguin plus important qui survient pendant la phase des lochies, entre le 12ème et le 15ème jour après l'accouchement. Le petit retour de couches dure entre 3 et 4 jours et est souvent difficilement supportable pour la jeune maman en raison de son intensité, les lochies n'étant déjà pas une partie de plaisir...

Quand a lieu le "vrai" retour de couches ?
Le retour de couches survient entre un et deux mois après l'accouchement chez la femme qui n'allaite pas. Chez la femme qui allaite, il arrive plus tard, dès la fin de l'allaitement jusqu'à trois mois après. C'est la prolactine, hormone de la lactation qui est responsable de ce phénomène. Si vous n'allaitez pas, les médicaments prescrits par votre médecin pour couper la montée de lait bloquent la prolactine, ce qui permet de rétablir le bon fonctionnement des ovaires. Si à l'inverse vous allaitez, la prolactine stimulée par les tétées maintient vos ovaires au repos en bloquant l'ovulation.

A quoi ressemblent les règles du retour de couches ?
Les signes avant-coureurs du retour de couches sont les mêmes symptômes connus avant l'arrivée des règles classiques : seins douloureux, humeur en berne, tensions dans le bas ventre... Les saignements sont plus abondants que d'habitude et peuvent durer jusqu'à plusieurs semaines. La bonne nouvelle c'est que si auparavant vos règles étaient douloureuses et insupportables, la douleur devrait nettement s'amoindrir en raison de l'assouplissement des tissus pendant la grossesse.

Tampon ou serviette ?
Il est fortement déconseillé d'utiliser des tampons pour les lochies et le petit retour de couches. Les écoulements sont importants et s'étendent sur une longue durée, le tampon peut provoquer une stagnation du sang dans l'utérus ce qui peut entraîner des infections. En revanche, pour le premier retour des règles c'est à vous de voir si vous pourrez supporter ou non le tampon, en raison de la cicatrice de l'épisiotomie ou encore de la sécheresse vaginale post-grossesse. Tout est une question de confort.

Et côté contraception ?
Près de 10% des femmes présentent une ovulation avant le retour de couches. On dit que les femmes qui allaitent sont protégées durant cette période mais on ne peut être sûr de rien, surtout après 3 mois, d'ailleurs un certain nombre de femmes se retrouvent à nouveau enceinte seulement 3 mois après la naissance de leur enfant. D'où l'importance de parler d'une contraception adaptée avec votre médecin dès la sortie de la maternité, que vous allaitiez ou non... Les pilules mini-dosées ne présentent aucune contre-indications même si vous allaitez. Vous pourrez par la suite reprendre votre contraceptif habituel ou envisager la pose d'un stérilet.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience