Les peurs de la grossesse : J'ai peur d'accoucher

Article par , le 03/11/2011 à 14h53 , modifié le 03/11/2011 à 14h53 0 commentaire

Les contractions, l'accouchement vous terrifient. Vous avez peur de ne jamais y arriver. Pas de panique, vous avez 9 mois pour vous préparer à vivre cet instant. Voici quelques conseils pour mieux combattre vos angoisses.

Les conseils de Sophie, sage femme à l'hôpital St Vincent de Paul (Paris 14ème)

Choisissez bien votre maternité, renseignez-vous, allez sur place, demandez à visiter les salles d'accouchement, ça vous aidera à vous projeter et ce repérage peut vraiment vous rassurer.

Assistez à des cours de préparation à la naissance. Très utiles pour préparer le corps à l'échéance à venir, les cours de préparation à la naissance permettent également de dédramatiser la grossesse et l'accouchement, et donc d'atténuer les angoisses qu'ils génèrent.

Partagez vos peurs ! La peur s'allège quand on en parle et qu'on la partage avec d'autres. Il ne faut donc pas hésiter à en parler autour de vous, à votre conjoint, à vos parents, et à vos amis.
Evitez tout de même de vous transformer "digital mum". Beaucoup de femmes passent de nombreuses journées sur les forums à partager leurs expériences. Vous risquez de tomber sur des récits traumatisants et risque de vous faire paniquer.

Détendez-vous en pratiquant des séances de yoga, de massage ou de sophrologie, ça vous aidera à sortir de cet état de tension, c'est une excellente manière de se détendre. Si vraiment vous y pensez toute la journée et que cette rumination devient invivable, parlez-en à un psychologue.

Pourquoi les femmes craignent autant l'accouchement. Le point de vue du psy.

"Cette peur, c'est avant tout la peur de l'inconnu. Ainsi, les femmes qui doivent vivre un accouchement pour la première fois angoissent et s'imaginent le pire des scénarios possibles. Sur le plan physique, elles redoutent la souffrance, la douleur liée à l'accouchement. Sur le plan psychologique, se cache derrière la peur de l'accouchement la peur de grandir, et d'assumer son rôle de mère. La future maman s'interroge aussi sur la relation qu'elle aura avec son bébé. Elle se demande si elle sera capable ou non de créer un lien fort avec son enfant".
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience