• Maman
  • Grossesse

Les conseils pour réussir son allaitement

Article par Caroline RABOURDIN , le 13/08/2009 à 20h21 , modifié le 13/08/2009 à 20h23 0 commentaire

Certaines mamans doutent de leur capacité à allaiter. Pourtant, en suivant quelques recommandations, il est tout à fait possible de donner le sein et de s'épanouir.

Qu'on se le dise, toutes les femmes peuvent allaiter. Pour que l'allaitement soit un plaisir partagé, il doit être voulu par la maman et non imposé "parce que c'est mieux pour bébé".
Et cela commence juste après la naissance. En effet, il est recommandé de mettre le nourrisson au sein dans les deux heures qui suivent l'accouchement. C'est à ce moment-là que le réflexe de succion est le plus grand.
 
Le début de l'allaitement est important pour bien amorcer la lactation. A la maternité, faites comprendre au personnel soignant que vous ne souhaitez pas qu'un biberon de complément soit donné à votre petit. Il aurait pour conséquence de remplir le ventre de votre bébé sans passer par le sein. Or, votre poitrine a besoin d'être stimulée dès les premiers jours pour sécréter suffisamment de lait. Si votre enfant prend un biberon, il ne tètera pas et la lactation se fera plus difficilement. Il est conseillé d'attendre environ 6 semaines avant d'introduire des biberons dans l'alimentation de bébé. De même, s'il dort trop et que vous craignez ne pas assez stimuler vos seins, pensez à le réveiller en douceur pour lui présenter de quoi se restaurer.
 
Pour faire de l'allaitement un moment de bonheur, la règle d'or est de donner le sein à la demande et de coller au plus près du rythme de bébé. Il fait la sieste, vous aussi. L'accouchement est fatigant et l'allaitement également, il est indispensable de vous reposer pour être dans les meilleures conditions possibles.
 
Comment savoir que bébé veut téter ? La nature est bien faite et le nourrisson sait déjà manifester ses désirs. Pour cela, observez-le. S'il met son poing dans sa bouche, c'est qu'un petit creux commence à se faire sentir.
 
Oui, mais au début de l'allaitement, la jeune maman n'a pas encore eu le temps de produire du lait. C'est vrai. D'ailleurs, bébé va téter un liquide jaune et épais appelé « colostrum ». Il contient tous les anticorps nécessaires et va calmer sa faim. Le colostrum précède la montée de lait qui a lieu entre le 2ème et le 5ème jour après l'accouchement.
 
Que faire contre les crevasses ?
 
Ce n'est pas parce que l'on allaite qu'il faut souffrir. Pour éviter les crevasses ou encore les engorgements, l'enfant doit être bien positionné pour prendre le sein : bébé est placé face à vous, le ventre collé contre le vôtre, une main de chaque côté du sein. S'il tète mal, c'est que la position ne lui convient pas. De même si vous êtes très fatiguée, le problème peut venir de là également.  
 
Si vous avez des crevasses, vous trouverez le remède le plus efficace... dans vos seins. Il s'agit du lait maternel. Appliquez-en quelques gouttes sur la crevasse avant de faire sécher le mamelon. Le lait maternel bénéficie en effet d'un fort pouvoir cicatrisant. Pour y échapper, le mieux est d'éviter toute macération. Pour cela, optez pour des soutiens-gorge d'allaitement avec des coussinets absorbants et portez des vêtements amples.
 
L'allaitement doit avant tout être vécu comme un moment de plénitude, pas comme une corvée.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience