Le pilate : une méthode anti-stress pendant la grossesse

Article par Anne HUMBERT , le 23/07/2009 à 18h36 , modifié le 27/07/2009 à 12h19 0 commentaire

Inventé en 1920 par Josef Pilate, le pilate commence à percer en France. Les exercices proposés par cette méthode s'inspirent du yoga et du taï chi chuan.

Pratiquer le pilate consiste en une succession de mouvements lents et fluides.

Cette méthode accorde la priorité à la région de l’abdomen, véritable centre du corps. Tout mouvement exécuté part du centre, d’où l’importance de fortifier cette zone.

Cette pratique relaxante permet aussi d’éliminer les tensions, d’accroître la capacité respiratoire et donc d’évacuer le stress.

Plus les mois passent, plus le centre de gravité de la femme enceinte va évoluer, il faudra alors régulièrement réadapter l’alignement de son corps à la recherche de la bonne posture. Les exercices de pilate permettent d’y parvenir.

D’autre part, durant ces 9 mois de grossesse il est important de faire travailler les muscles abdominaux profonds (donc pas n’importe lesquels, les grands droits de l’abdomen sont de toute manière trop faibles à cette période) afin  de mieux récupérer après l’accouchement.

Enfin, plusieurs exercices de pilate sollicitent le plancher pelvien, ce qui permet de mieux vivre sa grossesse et facilite également la récupération.

Toutefois des réserves s’imposent puisque, selon les trimestres, on ne peut pas pratiquer les mêmes exercices de pilate. Il est donc primordial de se faire coacher, ou bien de suivre des conseils avertis, par exemple ceux du « pilate pour futures mamans » paru aux éditions Marabout.

A lire
: "Pilate pour futures mamans" paru aux éditions Marabout.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience