• Maman
  • Grossesse

L'épisiotomie, qu'est-ce que c'est ?

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 13/04/2009 à 00h18 0 commentaire

L'épisiotomie est une incision pratiquée lors de l'accouchement par voie basse dans les muscles du périnée dans le but de favoriser le passage du bébé sans risque de déchirure. Pour ou contre, parlez-en à votre obstétricien avant l'accouchement.

L'épisiotomie a tendance à être pratiquée avec parcimonie car les inconvénients sont réels : la cicatrisation est longue et la douleur peut être forte.

L'épisiotomie est pratiquée dans les cas où le risque de déchirure est jugé important : gros bébé, menace de souffrance du bébé en cours d'accouchement, périnée de la mère court, accouchement avec forceps ou présentation du bébé en siège. L'épisiotomie pourrait également éviter des problèmes liés à la déchirure des muscles du périnée : béance ou distension vaginale, incontinence ou prolapsus.

En cas d'accouchement de bébé prématuré, l'expulsion doit être rapide. Pour l'accélérer, l'obstétricien a recours à une épisiotomie dans presque tous les cas.

Pour essayer d'éviter l'épisiotomie, préparez votre périnée avant l'accouchement par des exercices. La manière de pousser lors de l'accouchement est primordiale également. À plat sur le dos, les pieds dans l'étrier, votre périnée est plus crispé que si vous vous trouvez accroupie. Poussez sur l'expire, votre force abdominale sera plus importante et votre périnée plus relaxé.

Suite à l'épisiotomie, l'hygiène doit être impeccable pour éviter l'infection. À la maternité, les infirmières feront votre toilette au moins deux fois par jour. Une fois de retour chez vous, le brumisateur est recommandé pour assurer l'hygiène après une miction. Épongez-vous ensuite avec un chiffon doux de l'avant vers l'arrière.
 
Notre conseil
Si la douleur à la suite de l'épisiotomie est forte, vous pouvez être soulagée par une douche tiède ou au contraire par un jet de brumisateur placé préalablement au réfrigérateur. Si vous ressentez de fortes douleurs accompagnées de rougeurs, gonflements, fièvre ou pus, consultez votre médecin sans attendre.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience