L'acupuncture, pour un accouchement tout en douceur

Article par Caroline RABOURDIN , le 09/07/2009 à 14h57 , modifié le 13/04/2010 à 11h36 0 commentaire

Si vous n'êtes pas réfractaire aux aiguilles, l'acupuncture peut être une aide précieuse pendant et après la grossesse. Elle garantit un accouchement rapide et serein.

L'acupuncture, vous connaissez vaguement le principe ? Il repose sur la circulation et l'harmonie de l'énergie, qui se caractérise par un équilibre entre le yin et le yang. L'acupuncteur détecte les déséquilibres et pique votre corps çà et là à l'aide d'aiguilles très fines pour rétablir une bonne circulation de l'énergie. Le vocabulaire vous fait peur ? Rassurez-vous, seuls les médecins sont habilités à pratiquer l'acupuncture.
Quant aux aiguilles, elles sont indolores, à usage unique et sans danger pour bébé. Elles sont posées à des endroits bien précis pendant 15 à 20 minutes avant d'être retirées par le médecin.
En préparation à l'accouchement, l'acupuncture réduit la sensation de jambes lourdes, favorise la circulation et vient à bout des problèmes de dos, des nausées, des migraines... Elle se pratique à partir du 7e mois en séances individuelles. Cette méthode assouplit également le périnée, déclenche le travail si nécessaire, et permet à la maman d'aborder l'accouchement avec sérénité en réduisant son stress. 
 
L'acupuncture pour éviter une péridurale
 
Pendant l'accouchement, l'acupuncture soulage les contractions, les régule, et accélère le travail en aidant notamment le col à se dilater. Si vous refusez la péridurale ou si celle-ci ne peut être pratiquée, cette médecine chinoise peut être une bonne alternative, puisqu'elle réduit la douleur.  
Après l'accouchement, il est recommandé à la jeune maman d'avoir encore quelques séances pour lutter contre le baby-blues et les douleurs liées à l'allaitement.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience