• Maman
  • Grossesse
Dossier :L'absence de contraception responsable d'un tiers des grossesses non désirées

La contraception est devenue, au cours des dernières décennies, accessible à toutes les femmes. Pourtant un tiers des grossesses non désirées est dû à une absence de contraception.

contraception2

"Les grossesses non désirées arrivent aussi chez des femmes ayant des rapports réguliers et qui ne prennent aucun moyen de contraception, explique le médecin généraliste Anna Christidis. Je leur demande alors si elles souhaitent tomber enceintes. Beaucoup me répondent avec un air surpris : "Bien sûr que non docteur, qu'est ce qui vous fait croire ça ?"" L'ambivalence vis-à-vis d'un désir de grossesse relève de la psychologie et explique en grande partie ce phénomène. "Certaines femmes inquiètes pour leur fertilité souhaitent inconsciemment tester leur capacité à donner la vie. L'enfant n'est pas désiré quand la situation professionnelle de la mère est instable, mais ces femmes veulent se rassurer ", explique Josiane Lemaire, gynécologue.

D'autres causes expliquent cette absence de contraception : certaines jeunes femmes, ayant peur de révéler l'existence d'une vie sexuelle à leur entourage, font le choix de ne pas avoir recours à un moyen contraceptif. Le coût de la pilule est également une des raisons invoquées. Depuis 1974, les centres de planning familial la délivrent gratuitement aux mineures.

"Contrairement aux idées reçues, la religion n'est pas la principale cause d'absence de contraception en France. Seuls quelques juifs orthodoxes et catholiques l'interdisent", explique la sociologue Michèle Ferrand.

Enfin, beaucoup de jeunes femmes comme Caroline pensent que "ce n'est pas en une fois que l'on tombe enceinte... ". Malheureusement si. Il suffit d'un seul rapport sexuel non protégé, d'un seul oubli de pilule, d'un seul problème de préservatif. Et les conséquences peuvent s'avérer désastreuses.


Sommaire :
logAudience