• Maman
  • Grossesse

Huiles essentielles : pourquoi faut-il les éviter pendant la grossesse ?

Article par Virginie KOERFER , le 20/02/2013 à 13h52 , modifié le 20/02/2013 à 14h08 0 commentaire

Reconnues pour leurs multiples propriétés, elles sont à manier avec précaution. Le point sur leurs effets et leur utilisation, seulement sous contrôle médical.

Les huiles essentielles et la peau
Principe actif utilisé depuis toujours, ces huiles sont si fines qu'elles traversent tous les tissus et passent dans le sang. Comme pour tout principe actif, on doit donc se faire accompagner par un médecin pour les appliquer sur la peau. Certains professionnels de la santé recommandent leur utilisation pendant la grossesse, d'autres y sont totalement opposés.

Les trois premiers mois de grossesse
On applique le principe de précaution, on n'utilise aucune huile essentielle sur la peau pendant cette période du développement de l'embryon. Il n'existe aucune étude sur les effets qu'elles peuvent avoir sur le fœtus, on ne prend donc aucun risque.

A partir du 4eme mois
On peut demander l'avis d'un médecin pour appliquer un soin enrichi en huiles essentielles. Certaines d'entre elles sont réputées pour prévenir le relâchement cutané et lutter contre la déshydratation.

Mais attention, il n'est pas question de faire sa petite cuisine chez soi en suivant les conseils d'un livre de « recettes naturelles ». Les huiles essentielles ne sont jamais appliquées pures sur la peau. Elles sont toujours mélangées à un support végétal huileux, dosées par un professionnel.

 

(Merci à Cathy Billaudaz Responsable du Centre de formation lyonnais de Decleor)

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience