Faire un bébé après 35 ans : témoignages de femmes

Article par Anne HUMBERT , le 15/10/2009 à 11h46 , modifié le 15/10/2009 à 15h32 0 commentaire

Remariage, grosse surprise ou déception avoir un enfant après 35 ans ce n'est pas toujours simple. Des femmes qui en voulaient et d'autres qui ne s'y attendaient pas témoignent.

Daphné, 41 ans.
" Quand j’ai rencontré celui qui allait être le père de mes enfants, j’avais 36 ans. Nous avons décidé de faire un enfant 2 ans plus tard, et qu bout de 3 mois j’ai consulté car je ne tombais pas enceinte. Derrière les mots, " vieillissement de vos ovaires " j’ai eu  l’impression que l’on m’annonçait que je ne pourrai jamais avoir d’enfant. Je n’ai fait aucun examen, je me suis reposée, nous sommes partis en vacance et deux mois après j’étais enceinte "

Laurence, 38 ans.
"Au bout de quelques mois  de tentative pour faire un bébé, j’ai consulté d’abord seule ma gynéco. J’avais 36 ans, et je pensais que j’étais « fautive ». Nous avons fait les examens, et tout allait bien de mon côté. Quand j’ai demandé à mon mari de faire les examens, il a été très réticent, comme si on remettait en doute sa fertilité. Il s’est avéré qu’il avait une hypofertilité légère. Nous avons fait une insémination extra-utérine, et au bout de 3 cycles j’attendais un bébé "


Sarah 43 ans.

"J’ai eu mon premier enfant jeune, et j’ai divorcé à 37 ans. J’ai rencontré mon nouveau mari à 39 ans, et il n’avait pas d’enfant. A 41 ans, nous avons décidé de faire un enfant ensemble. Malheureusement j’ai fait trois fausses couches consécutives. J’ai 43 ans, je pense qu’il est maintenant trop tard. Heureusement nous avions démarré les démarches d’adoption et nous attendons"


Mireille, 40 ans
"J’ai eu mon troisième enfant à 40 ans, et je ne m’y attendais pas. Je ne me suis sentie ni plus fatiguée, ni plus à risque que pour les grossesses précédentes. J’ai fait une amniocentèse et tout allait bien. Contrairement à mes autres grossesses,  j’étais bien plus sereine. J’ai pris mon temps, ma carrière je l’avais construite avant, là j’avais le temps de m’occuper de mon bébé.  J’ai décidé d’arrêter mon ancien travail et je suis devenue consultante free lance. J’organise mon temps comme je le veux et je suis totalement épanouie."
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience