• Maman
  • Grossesse
Dossier :Faire un bébé après 35 ans, qu'est-ce qui change ?

Les Françaises font en moyenne des enfants à l'âge de 30 ans. Mais avec l'allongement des études, les choix de carrière et la recherche éperdue du prince charmant, on constate que de plus en plus de femmes ont un projet de grossesse plutôt vers 35 ans voire 40 ans.

avoir un enfant après 35 ans

Marcia Cross, Rachida Dati, Madonna, Céline Dion, pas un mois ne se passe sans que des quadras joyeuses, sveltes et épanouies n’exposent leur progéniture en couverture des magazines.
La contraception, l’allongement des études, la gestion de notre carrière, la quête absolue du prince charmant, ou la rencontre d’un nouveau compagnon nous font clamer haut et fort que pour moi ce sera " un enfant quand je veux ! "

Pourtant, à partir de 35 ans nous n’avons pas idée de ce qui s’est tramé à notre insu, notre fertilité en a pris un coup !
Alors qu’à 25 ans, on a 25 % de chances de concevoir un enfant par mois et 90 % de chances d’être enceinte en deux ans, à 35 ans nos chances sont divisées par 2 et par 4 à 42 ans.
On peut paraître bien plus jeune que son âge, mais avoir déjà une réserve ovarienne qui s’amenuise sans que l’on puisse s’en rendre compte.

C’est parfois du côté de nos conjoints que le bât blesse.
On observe en effet une baisse de la fertilité masculine. Tous ces facteurs prouvent à quel point il est nécessaire de ne pas tarder à consulter si l’on ne tombe pas enceinte.

Mais, rassurez-vous, pour celles qui ont le projet de faire un enfant, on observe que les grossesses tardives sont de plus en plus nombreuses. Elles sont passées de 8 600 en 1980 pour des femmes de plus de 40 ans à 28 600 en 2004.


Une fois enceinte, on rencontre des mamans comblées de 35 ans et plus qui, bien suivies, n’auront pas une grossesse plus difficile que les autres.


Sommaire :
logAudience