• Maman
  • Grossesse

Etre enceinte : régime fille ou garçon, est-ce que ça marche ?

Article par Anne-Flore GASPAR-LOLLIOT , le 08/02/2013 à 17h49 , modifié le 08/02/2013 à 17h55 0 commentaire

Depuis une cinquantaine d'années, plusieurs études et travaux scientifiques tendent à prouver que le sexe du futur bébé peut être déterminé depuis l'assiette de la future maman... avant d'être discrédités.

Ceux qui y croient...

Curt Herbst : en 1930, ce scientifique allemand découvre que l'équilibre minéral dans l'alimentation de la femelle peut déterminer le sexe de son fœtus (la consommation de calcium et de magnésium favoriserait un bébé femelle tandis que celle de potassium et de sodium agirait davantage en faveur d'un bébé mâle). Une théorie confirmée dans les années 1960 par le Pr Joseph Stolkowski (auteur de Garçon ou fille : le choix par solution préconceptuelle aux éditions Chiron) et surtout par le Dr François Papa. A travers ses propres travaux et le best-seller Choisissez le sexe de votre enfant par la méthode du régime alimentaire (éditions Lattès), le célèbre gynécologue et obstétricien français affirme que l'alimentation aurait une influence sur le tri des spermatozoïdes X ou Y au moment de la fécondation. L'alimentation de la mère influencerait la progression des spermatozoïdes, porteurs du chromosome X (qui donneront une fille) ou du chromosome Y (qui donneront un garçon), et cette méthode assurerait 88 % de réussite sous réserve que la femme commence ce régime au moins deux mois et demi avant de concevoir et qu'elle le suive précisément et scrupuleusement.

... et ceux qui n'y croient pas
J'attends un enfant de Laurence Pernoud (éditions Horay), Attendre bébé du Pr René Frydman (Hachette santé), Le grand livre de ma grossesse du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens (Eyrolles)... et bien d'autres encore s'accordent à dire que d'une manière générale, « aucune de ces méthodes* n'a donné de résultats scientifiques reconnus » ou « n'a montré sa fiabilité », que « seul le hasard entre en ligne de compte » et qualifient ces différents remèdes de « tous plus fantaisistes et surtout inefficaces les uns que les autres ». D'ailleurs, il suffit d'interroger quelques sœurs/cousines/amies ou de faire un tour sur les forums de jeunes ou futures mamans pour constater que la méthode a ses adeptes... et ses détracteurs. En même temps, avec 1 chance sur 2 de parvenir au résultat souhaité, on a 50 % de chances d'y arriver (un peu moins puisqu'il nait 1,05 garçon pour 1 fille) !

*régime alimentaire, méthode de modification de l'acidité vaginale (par injection d'eau et de bicarbonate de soude ou de vinaigre dans le vagin 15 minutes avant le rapport sexuel), qualité et fréquence des rapports sexuels (plus ou moins proche de l'ovulation).

Attention aux carences
Avant de débuter ce type de régime, demandez toujours conseil à votre médecin qui vous en détaillera les contre-indications (hypertension artérielle, insuffisance rénale, diabète, néphrite, hypercalciurie, problèmes cardiaques...) et vous donnera quelques conseils pour éviter d'éventuelles carences qui pourraient être graves pour vous-même et votre bébé. Par ailleurs, ne vous fiez jamais aux charlatans qui vous vendraient une méthode, un régime ou un ingrédient 100 % infaillible car aucune étude scientifique n'a encore démontré l'efficacité de quelque méthode que ce soit. Enfin, n'en faites pas une obsession, la déception n'en serait que plus grande en cas d'échec. Et souvenez-vous que, fille ou garçon, l'essentiel est que bébé soit en bonne santé.

Bon à savoir : dans Votre grossesse jour après jour (Larousse), on apprend que les parents de 2 enfants du même sexe ont 75 % d'avoir un autre enfant du même sexe. Cela s'expliquerait par le fait que certains hommes produisent des spermatozoïdes X et Y de quantités inégales. Ce qui ne serait donc plus l'affaire (alimentaire) de ces dames !

Conclusion : s'il existait une méthode naturelle 100 % infaillible pour choisir le sexe de son futur enfant, cela se saurait...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience