• Maman
  • Grossesse

Enceinte : les problèmes de sommeil pendant la grossesse dangereux pour le bébé ?

Article par Caroline CROS , le 04/09/2013 à 09h00 0 commentaire

Selon une récente étude américaine, l'insomnie durant la grossesse peut avoir des conséquences néfastes chez les femmes enceintes et sur la santé du futur bébé. Selon les résultats de l'étude, le manque de sommeil pendant la grossesse n'est pas à prendre à la légère. Explications.

Le 17 juillet, des chercheurs américains de l'Université de Pittsburg ont publié les résultats d'une étude menée sur les conséquences du manque de sommeil chez les femmes enceintes (Etude publiée sur UMPC). Les conclusions sont inquiétantes. Les femmes enceintes souffrant d'insomnies ou de troubles du sommeil s'exposent à des risques de naissance prématurée, mais également aux maladies vasculaires et à la dépression. Des perturbations liées à l'affaiblissement du système immunitaire qui peuvent directement avoir des effets néfastes sur la santé du bébé, surtout dans le cas d'une naissance prématurée.

En cause : un excès de cytokines
Le manque de sommeil peut provoquer une surproduction de cytokines, des molécules qui communiquent directement avec les cellules du système immunitaire. Les cytokines jouent un rôle très important durant la grossesse puisque se sont elles qui régulent le système immunitaire, mais en trop grand nombre elles détruisent les cellules saines et abiment les tissus qui permettent de protéger la femme enceinte des maladies. Ces molécules peuvent toucher la circulation placentaire, augmentant les risques de complications.

Savoir détecter les troubles du sommeil dès les premiers mois de grossesse
L'étude souligne l'importance de détecter le plus rapidement possible les problèmes d'insomnies chez les femmes enceintes, en particulier chez les femmes souffrant de dépression. En effet, celles-ci sont plus sujettes aux troubles du sommeil et présentent donc un taux de cytokines plus élevé que les autres. Une prise en charge rapide (dès les premiers mois de la grossesse) permet de minimiser les conséquences qui peuvent être, comme le montre cette étude, très graves.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience