Contraception, IVG... Où s'informer ?

Article par Eve GIMENEZ , le 15/06/2009 à 14h42 , modifié le 15/06/2009 à 14h56 0 commentaire

En matière de contraception, avoir une information fiable et unique ressemble parfois à un véritable parcours du combattant. Alors où peut-on se renseigner ? Et auprès de qui ?

En quarante ans, seules quatre campagnes d'informations nationales ont été mises en place. Conscient du manque d'implication de l'État à ce sujet, le ministère de l'Éducation nationale a instauré en 2001 trois séances annuelles sur la contraception dans les collèges et les lycées. "La Cadac s'est battue pour que la loi de 2001 obligeant les collèges et les lycées à parler de contraception voit le jour", rappelle Maya Surduts. Une obligation théorique. Une simple option dans la pratique. "Je n'ai pas le temps d'aborder tous les sujets avec les élèves. Je privilégie l'info sur la drogue, le tabac et l'alcool avant celle sur la contraception", avoue l'infirmière du lycée Charlemagne, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Les professionnels de santé sont-ils plus aptes à informer sur la contraception ? Pas vraiment. Comme le confirme Fabien Quédevile, président du SNJMG (Syndicat national des jeunes médecins généralistes), l'étude de la contraception dans le cursus des médecins généralistes occupe entre trois et six heures sur neuf ans d'études. Ils peuvent recourir à une formation régulière sur le sujet mais rien ne les y oblige. Seuls 20 % d'entre eux profitent de formations rémunérées et financées pour actualiser leurs connaissances. Beaucoup de patientes consultent leur médecin traitant pour des questions de contraception faute de pouvoir attendre entre huit jours et trois mois pour obtenir un rendez-vous chez un gynécologue. Certains médecins et centres spécialisés, en manque de temps et d'information, se déchargent de leurs obligations. Néanmoins, les centres de planning familial restent une bonne source d'information.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience