• Maman
  • Grossesse

Conseils allaitement : sevrage, mode d'emploi !

Article par Maya Choppin de Janvry , le 02/01/2011 à 10h29 0 commentaire

Le sevrage de bébé est un moment redouté pour sa maman. A quel moment faut il le faire ? De quelle manière ? Voici quelques conseils pour franchir ce cap en douceur !

Préparez le bébé au sevrage
Le sevrage entraine la séparation du bébé avec sa maman. Il est important d’en parler à son bébé. Il faut lui expliquer en amont , lui dire par exemple « Tu ne vas plus téter au sein car maman doit reprendre le travail ou tu as grandi et tu vas découvrir le goût d’autres bonnes choses ». La parole est très importante, ne la négligez pas, elle va servir de transition !

Le bon moment pour sevrer son bébé
Ce n'est pas votre entourage, proche ou médical, qui doit prendre l'initiative du moment idéal pour sevrer votre bébé. Qu'il ait 1 mois, 3 mois ou 9 mois, c'est votre décision . Les enfants qui auront connus des difficultés comme une naissance prématurée auront peut être besoin de téter plus longtemps. Tenez-en compte !

Votre bébé est prêt à passer au biberon !
Il y a des signes qui montrent que l’enfant est prêt : Par exemple quand il commence à mordiller le sein, ça veut dire qu’il a plus envie de croquer que de téter. Ou alors si il rejette le corps en arrière en se raidissant, tourne la tête de côté plusieurs fois de suite quand vous lui offrez le sein, peut-être est-ce une manière pour lui de vous signifier qu'il n'en veut plus !

Faites le sevrage en douceur
De nombreux spécialistes recommandent d’y aller progressivement : on commence par remplacer une tétée par un biberon. C’est mieux si le biberon est donné par quelqu’un d’autre que la mère.  Puis au bout de quelques jours on remplace une autre tétée par un autre biberon. Il ne reste que celle du matin et du soir qu’on supprime au bout de quelques jours. Au début, nourrissez le avec votre propre lait, ça peut rendre le changement moins brutal. Dans ce cas, on utilise un tire-lait pour préparer des biberons, à remettre à la crèche ou à la nounou.

Comptez une quinzaine de jours pour le sevrage
Un sevrage dure en moyenne une quinzaine de jours. Le lait tarit très rapidement. Inutile donc de s'y prendre un mois à l'avance ou de stopper toutes les tétées dans la précipitation trois jours avant la date fatidique.

Quelle tétine choisir ?
Pour faciliter le sevrage, choisissez une tétine dont la forme soit la plus proche possible de celle du mamelon, avec un embout long et souple, avec un petit trou pour que la tétée demande un effort. Si vous renversez le biberon sur votre main, le lait ne doit pas couler tout seul.

Si le bébé refuse le biberon, que faire ?
Pas de panique !Il existe des petites astuces. Par exemple, entourez le biberon d’un foulard qui appartient à la mère. Mieux vaut, par exemple, éviter de s’installer au même endroit, et de la même façon que pour l’allaiter. Un biberon tiède ressemblera plus au lait maternel qu’un lait froid ou à température ambiante. Ne vous inquiétez pas trop, le refus de la tétine ne dure généralement pas plus de quelques jours !

Après le sevrage vient le blues…
C’est possible que comme à la naissance, vous connaissiez un deuxième baby blues. Vous pouvez avoir le sentiment de perdre une intimité avec votre bébé. C'est le moment de vous faire chouchouter et bien entourer, pour trouver au fond de vous-même le rythme qui vous convienne vraiment. Si vous êtes vraiment perdue, n'hésitez pas à en parler à d'autres mamans !

Impliquez davantage le papa
Mettez le au boulot. Maintenant il peut donner le biberon.  Profitez-en pour aller vous promener ! Si votre bébé sent la proximité de votre sein, il ne va pas comprendre pourquoi il en est privé.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience