• Maman
  • Grossesse

Comment soigner une migraine quand on est enceinte ?

Article par Anne-Marine MAUVIEL , le 08/10/2012 à 15h45 0 commentaire

Avec les multiples contre-indications pour le foetus, se soigner quand on est enceinte est un vrai casse-tête. Alors quand la migraine survient... il devient difficile de trouver des solutions efficaces.

La grossesse, remède à la migraine ?
La migraine est un trouble vasculaire dont les crises, très douloureuses, surviennent à intervalles plus ou moins réguliers chez près d'une femme sur six. Bien que ses causes exactes n'aient toujours pas été élucidées, il semble bien qu'elles soient liées aux variations hormonales.
La bonne nouvelle, c'est que pendant la grossesse, le taux d'hormones se stabilise à un très haut niveau. L'immense majorité des migraineuses voient ainsi leurs symptômes s'atténuer considérablement, voire disparaître totalement !
Quand les troubles persistent...
Par contre, le premier trimestre est une période délicate, pendant laquelle des épisodes migraineux apparaissent encore... Et il reste aussi celles pour lesquelles les deuxième et troisième trimestres n'apportent aucun soulagement. Or, pendant la grossesse, le seul antalgique autorisé est le paracétamol, souvent bien insuffisant ! Consultez un médecin, qui pourra adapter votre traitement habituel.
En attendant, les conseils habituels s'appliquent : s'allonger au calme, dans une pièce obscure, utiliser des compresses d'eau froide sur la nuque ou d'eau chaude sur la base du nez... Tenir un journal en y notant ce que vous mangez, ce qui vous a éventuellement contrariée, et les apparitions d'épisodes migraineux peut être un bon moyen d'identifier le déclencheur de vos crises.
D'autres pistes
Puisque la pharmacopée habituelle ne vous est plus accessible, ce peut être l'occasion de tester de nouveaux types de médecines : l'acupuncture, l'homéopathie, l'ostéopathie donnent parfois de bons résultats. Il se peut aussi que le recours à un orthoptiste vous soulage, si vos migraines sont en fait d'origine optique.
Enfin, si d'un seul coup vous vous mettez à souffrir de céphalées importantes, accompagnées d'une douleur inhabituelle dans le haut de l'abdomen, consultez sans tarder ! Ce peut être le signal d'une toxémie gravidique ou pré-éclampsie, qui doit être traitée au plus vite.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience