• Maman
  • Grossesse

Combien de temps attendre entre deux grossesses ?

Article par Anne-Flore GASPAR-LOLLIOT , le 17/01/2013 à 17h53 , modifié le 17/01/2013 à 18h16 3 commentaires

Quel est le point commun entre Jessica Simpson, Peaches Geldof et Tori Spelling ? Elles ont toutes les 3 été enceintes quelque mois seulement après avoir accouché. Profitable ou déraisonnable ?

L'allaitement n'est pas une contraception
Célébrités et anonymes se laissent encore piéger par une croyance populaire tenace qui voudrait que tant que la mère allaite son bébé elle ne risq0ue pas d'être de nouveau enceinte. Hors, même si les grossesses qui surviennent quelques semaines seulement après un accouchement sont rares, cela arrive, et le seul fait d'allaiter ne saurait protéger d'une nouvelle grossesse. En sortant de la maternité, pour éviter de prendre le risque d'être à nouveau enceinte au premier rapport sexuel post-partum (généralement 1 mois après l'accouchement) demandez donc à votre médecin ou gynécologue un contraceptif compatible avec votre état (si vous allaitez ou non, si vous pouvez vous faire reposer un stérilet ou pas...).

Au moins 1 an
Imaginez-vous courir deux marathons la même semaine ? La métaphore est plutôt simpliste mais c'est en substance ce qu'infligent deux grossesses très rapprochées à l'organisme de la jeune maman. A peine son corps se remet-il de l'épuisement et de la sollicitation d'une grossesse et d'un accouchement qu'on lui en redemande ! L'adage ne parle-t-il pas de « 9 mois pour faire, 9 mois pour défaire » ? Dans le best-seller Toutes les questions des futures mamans (éditions Larousse), les auteurs recommandent un « intervalle de temps idéal d'au moins un an » entre deux grossesses, principalement afin de permettre au corps éprouvé par un récent accouchement de récupérer. Mais aussi pour laisser à la jeune maman le temps de se consacrer pleinement à son nouveau-né, de trouver ses marques et ses repères dans son nouveau statut et surtout afin d'éviter de l'éreinter : une grossesse est déjà fatigante en soi, mais la vivre en s'occupant en plus d'un nourrisson, en le portant, en se réveillant plusieurs fois par nuit, en l'allaitant (lorsque c'est le cas)...

2 an et demi
Dans l'incontournable J'attends un enfant (éditions Horay) de Laurence Pernoud, il est expliqué que « des statistiques américaines montrent que ce sont les bébés conçus entre 18 et 24 mois après la naissance précédente qui ont le moins de risque d'être de petit poids ou de naître prématurément. D'ailleurs, la psychologie s'accommode bien de cet intervalle. (...) lorsque le nouveau bébé naîtra, l'aîné aura 2 ans ½ - 3 ans, âge réputé charmant. C'est souvent à ce moment-là que les parents se sentent prêts à accueillir un autre enfant ». Plusieurs pédiatres partagent d'ailleurs cet avis pour la simple et bonne raison qu'à cet âge-là un enfant est déjà assez autonome au quotidien pour ne plus solliciter sa mère autant qu'un bébé âgé seulement de quelques mois - et donc hyper dépendant et demandeur d'attention et de temps en termes d'assouvissement des besoins vitaux - qui ne sait ni marcher, ni aller aux toilettes, ni se faire comprendre...

Chacune son histoire
Que vous ayez le désir pressant de fonder une famille nombreuse à plus de 40 ans ou que vous choisissiez pour des raisons matérielles de faire plusieurs enfants dans un court laps de temps, il est difficile de donner des délais indicatifs. Si du point de vue médical c'est surtout le bon sens qui intervient, il n'y a pas « d'écart idéal » à respecter entre 2 bébés. Dans son livre Attendre bébé (Hachette santé), le Pr René Frydman relève d'ailleurs que « lorsque les écarts sont moyens (3-4 ans), les tensions sont alors les plus vives ». Mais là, c'est entamer le vaste sujet des rivalités fraternelles, et c'est encore une autre histoire !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience