• Maman
  • Grossesse

Césarienne, ce qu'il faut savoir

Article par Sophie Bourgeois avec Agence , le 03/04/2009 à 17h33 , modifié le 03/04/2009 à 17h44 0 commentaire

César a laissé son prénom dans la "césarienne", un accouchement qui se pratique par incision du ventre. Programmée ou pratiquée en urgence, voici ce que vous devez savoir sur celle-ci si votre accouchement survient de cette façon.

Ces dix dernières années, le taux de césariennes a augmenté en partie par le fait que les obstétriciens désirent diminuer les souffrances du bébé pendant le travail, que les risques d'accouchement pénible connaissent une croissance liée à celle de l'âge moyen des mères et que les médecins ne désirent prendre aucun risque pour des raisons médico-légales.

Si la césarienne est prévue, vous aurez une péridurale pour vous permettre d'accueillir votre bébé par les gestes et par la voix, en l'appelant par son prénom. L'anesthésie générale ne se pratique qu'en cas de nécessité ou d'urgence médicale.

À votre réveil, vous aurez une sonde urinaire, une perfusion pour vous nourrir et vous hydrater pendant un ou deux jours.

Vous aurez des pertes de sang importantes, les lochies, pendant 4 à 6 jours : la muqueuse superficielle de l'utérus se nettoie. Des traces peuvent durer jusqu'à 6 semaines.

Au lit, essayez de vous allonger le plus à plat possible pour soulager le dos et ne pas bloquer la circulation sanguine dans le bas ventre.

Les douleurs que vous allez ressentir sont les plus pénibles pendant 24 heures. Le transit intestinal doit reprendre et vous allez devoir évacuer des gaz douloureux. Buvez, pour vous aider, des tasses d'eau très chaudes avec le jus d'un demi-citron. Particulièrement fortes les premiers jours, les contractions pour que l'utérus reprenne sa taille normale durent environ une semaine. Urinez fréquemment pour que la vessie n'empêche pas le travail de l'utérus et expirez profondément lors d'un spasme sans vous contracter.

Le premier lever a lieu 24 heures après votre accouchement. Des infirmières vont vous soutenir. Ne regardez pas par terre et redressez-vous au maximum. Plus vous marchez, mieux votre circulation et votre cicatrisation se feront.

Et la cicatrice ? Il y a 40 ans, une césarienne vous condamnait au maillot une pièce à vie... Aujourd'hui, l'incision se fait au niveau du bas ventre et court entre les plis de l'aine. Désormais, elle vous autorise même le port du bikini...
 
Notre conseil :
Reposez-vous au maximum à la maternité. De retour à la maison, essayez de faire des siestes lorsque votre bébé dort. Vous devez privilégier une alimentation riche en protéines, en céréales complètes et en fruits et légumes frais. 
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience