Après l'accouchement : prenez soin de votre périnée

Article par Caroline Rabourdin , le 15/02/2010 à 09h00 0 commentaire

Les mamans qui ont déjà accouché d'un premier enfant le savent, la rééducation périnéale est loin d'être une partie de plaisir. Si elle n'est pas obligatoire, elle est pourtant fortement conseillée pour éviter tout risque d'incontinence urinaire.

Le périnée est souvent ignoré avant la grossesse. Après l'accouchement, il n'y en a plus que pour lui. Et pour cause, cet ensemble de muscles qui entoure les organes génitaux et urinaires de la femme, est fortement sollicité pendant ces neuf mois. Seulement, après la naissance de bébé, ses tissus sont relâchés et il est important qu'ils retrouvent leur tonicité. Au risque sinon de souffrir d'incontinence urinaire.

Si certaines femmes ressentent des petites fuites lors d'un éternuement ou après un effort, certaines n'auront ces symptômes que plusieurs années après, d'où la nécessite d'agir même en prévention.

Le but de la rééducation du périnée est de faire disparaître les douleurs et de lui redonner de la force. Seuls les sages-femmes et les kinésithérapeutes spécialisés en rééducation uro-gynécologique sont à même de vous faire travailler ces muscles correctement.

En pratique, il existe plusieurs méthodes. La première s'effectue manuellement au doigt par le kinésithérapeute qui exerce une légère pression sur le périnée. La maman doit contracter ce dernier pour résister à la tension. La deuxième consiste en une série de séances d'électrostimulation via une sonde vaginale. La troisième est la technique du biofeedback. Elle réside dans la pose d'une sonde dans le vagin. A chaque contraction, la sonde reliée à une machine émet un bruit ou une lumière, permettant à la maman de prendre conscience de sa contraction.

La patiente doit ensuite continuer à s'exercer chez elle, à l'aide de ce qu'elle a appris avec le professionnel. Il est parfois conseillé de ne pas commencer la rééducation avant six semaines. Or, il n'en est rien. En effet, bien pratiquée, la rééducation périnéale peut commencer dès la 4e semaine qui suit l'accouchement. A condition bien sûr que les exercices s'effectuent en douceur et toujours par un bon professionnel.

Quelle différence avec la rééducation postnatale ?

La rééducation postnatale est une sorte de deux en un et comprend la rééducation du périnée et celle des abdominaux. Ce programme spécialement conçu pour aider la maman à retrouver la forme inclut des exercices pour stimuler le périnée et d'autres pour aider la sangle abdominale à retrouver sa tonicité.

En théorie, chaque jeune accouchée doit repartir de la maternité avec une ordonnance, prescrivant la rééducation postnatale. Mais cela est loin d'être toujours le cas. Si vous n'en avez pas, vous pouvez la demander aux professionnels de santé de votre clinique. Sinon,  lors de la visite postnatale, soit six à huit semaines après la naissance, votre gynécologue vous recommandera de faire quelques séances si nécessaire.

Qu'en est-il des abdos ?

La rééducation abdominale suit de près celle du périnée et fait partie de la rééducation postnatale. Les exercices eux aussi pratiqués par le kinésithérapeute visent à renforcer la sangle abdominale et les muscles dorsaux mis à mal pendant la grossesse. Là encore, la patiente doit reproduire certains exercices chez elle de façon à profiter durablement des effets de la rééducation. Ainsi, au bout de quelques semaines, les abdominaux sont tonifiés et le ventre redevient plat.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience