• Maman
  • Grossesse

Allaitement : le réflexe d'éjection fort (REF), qu'est-ce que c'est ?

Article par Julie MARTORY , le 25/04/2013 à 18h38 , modifié le 25/04/2013 à 18h41 0 commentaire

Avoir beaucoup de lait, c'est bien. Mais parfois le lait arrive trop vite, trop fort et en trop grande quantité, au plus grand désarroi de bébé ! C'est ce que l'on appelle le réflexe d'éjection fort. Explications et conseils avec Carole Hervé, consultante en lactation IBCLC.

Le réflexe d'éjection : petite leçon de physiologie de l'allaitement
Lorsqu'on allaite, le réflexe d'éjection est tout à fait naturel et même indispensable, car c'est lui qui va permettre au lait de sortir. « Le réflexe d'éjection est lié à la présence de deux hormones, l'ocytocine et la prolactine. Sa puissance varie d'une mère à une autre », explique Carole Hervé. Et de préciser que durant une même tétée, plusieurs réflexes d'éjection ont lieu afin de maintenir le flot de lait.

Quand le réflexe d'éjection est trop fort : le REF (Réflexe d'Ejection Fort)
Chez certaines mamans - près d'une sur deux environ selon notre spécialiste - une production importante ira de pair avec une éjection du lait puissante. On décrit ce phénomène comme le « réflexe d'éjection fort ». Parfois même, le lait peut sortir en jet lorsque la maman appuie légèrement sur son sein ! Si la plupart des bébés vont très bien s'accommoder d'un flot de lait intense et continu, d'autres en revanche auront plus de mal à faire avec. Les signes de son inconfort ? « Un bébé qui tète vite et bruyamment, ou encore qui a besoin de faire des rots en cours de tétée, qui lâche le sein, voire le repousse. Parfois des selles vertes, mousseuses, explosives, signe que le bébé prend trop de lait de début de tétée, riche en lactose, et pas assez de lait de fin de tétée, plus gras », précise Carole Hervé.

REF : les solutions
Si le REF semble poser problème à votre bout de chou, quelques astuces permettent généralement d'en diminuer l'intensité. La position de tétée tout d'abord : donner le sein allongée, prendre bébé à califourchon sur ses genoux avec la tête plus haut que le sein (pas avant ses 15 jours), tester la position « biological nurturing » (ou position transat) ou encore donner la tétée à la verticale dans une écharpe de portage, permet d'améliorer le confort du bébé. Autre astuce éprouvée par de nombreuses mamans : faire sortir le premier jet de lait à la main ou au tire-lait. On peut également donner le même sein sur plusieurs tétées, progressivement, puis passer à l'autre sein.

« En dernier recours, on pourra faire un drainage total du sein, toutes les 3 semaines environ. Il s'agit de tirer son lait au maximum afin de recalibrer la vitesse de sécrétion », ajoute la consultante. Enfin, scrutez votre assiette : chez certaines mamans, les amandes, les produits laitiers ont pour effet de booster la lactation. Aussi en cas de REF, mieux vaut avoir la main légère sur ces aliments.

En tout état de cause, si ce REF nuit à la sérénité de votre allaitement, n'hésitez pas à faire appel à une aide extérieure (animatrice de la Leche League, consultante en lactation IBCLC). Et surtout, gardez confiance en vous et en votre capacité de nourrir votre bébé, votre lait reste le meilleur pour lui !


Le site de Carole Hervé : www.questiondallaitement.com

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience