Accoucher autrement : la maison de naissance, entre hôpital et domicile

Article par Caroline Rabourdin , le 21/01/2010 à 18h16 , modifié le 21/01/2010 à 18h32 0 commentaire

La maison de naissance est un endroit dédié à la future maman et à sa famille, qui lui permet de se sentir chez elle, tout en étant surveillée par une équipe médicale qui se veut discrète mais efficace.

Les maisons de naissance sont des structures juridiquement et physiquement indépendantes qui travaillent en partenariat avec un hôpital proche. Elles accueillent de façon plus personnalisée les futures mamans ainsi que leurs proches pour l'accouchement et le post-partum.

Chaque femme enceinte dispose de son appartement qui comprend baignoire, lit, canapé... La décoration se veut chaleureuse et l'ambiance détendue. Quant à l'équipement médical, il est discrètement caché derrière des rideaux. Ici, la future maman doit se sentir comme à la maison.

Les maisons de naissance se veulent moins médicalisées qu'une clinique et optent souvent pour des moyens naturels comme les massages ou le travail en piscine durant l'accouchement. Cependant, si un problème survient, la future maman est transportée à l'hôpital.

Où en est la situation en France ?

Les maisons de naissance, qui existent dans de nombreux pays comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Suisse, la Suède... sont exclusivement gérées par des sages-femmes.

En France, il n'existe pas de « vraies » maisons de naissances. Même si certains établissements portent cette appellation, il s'agit souvent d'un lieu faisant partie intégrante d'un hôpital. D'où une certaine confusion dans les esprits.

En 2008, le Collège national des gynécologues et obstétriciens français s'est prononcé contre les maisons de naissance. "Il ne nous paraît pas cohérent en termes de santé publique de fermer pour des raisons de sécurité des établissements réalisant moins de 300 accouchements pour en ouvrir d'autres qui en feront moins."
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience