Accoucher autrement : avoir un enfant à la maison

Article par Caroline Rabourdin , le 21/01/2010 à 18h21 , modifié le 22/01/2010 à 10h45 0 commentaire

Loin de l'agitation des maternités, certaines femmes décident d'accoucher dans la chaleur et l'intimité de leur "home sweet home" avec seulement l'aide d'une sage-femme et de leur compagnon.

Rendez-vous expéditifs, personnel froid et distant, naissances à la chaîne sont quelques raisons qui poussent certaines femmes à privilégier l'accouchement à domicile. Une manière pour elles de faire comprendre leur mécontentement vis-à-vis d'un système médical qui n'est pas toujours à leur écoute faute de temps, de moyens et d'effectifs.

Accoucher de manière traditionnelle, les pieds dans les étriers, est la seule méthode que nous connaissons pour mettre au monde les enfants. Pourtant, cette position est aussi décriée par bon nombre de professionnels de santé. Pour ces mamans, accoucher à domicile signifie aussi choisir la position qui leur conviendra le mieux le moment venu.

Dans leur « home sweet home », elles peuvent donc vaquer à leurs occupations pendant le travail. Prendre un bain, ranger le linge, marcher, bref, à elles de trouver ce qui les détend et les soulage.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Vivre pleinement son accouchement, voilà ce que vous répondront toutes les mamans qui ont tenté l'enfantement à domicile. Chez soi, tout se fait en douceur, dans un univers connu, familier et rassurant. Les souhaits sont respectés et l'intimité du couple est préservée. Au moment de la naissance, le trio peut prendre tout son temps pour faire connaissance. Et pour le papa, c'est la possibilité d'être présent du début à la fin de l'accouchement.

Cependant, toutes les mamans ne peuvent prétendre à l'accouchement à domicile. Celui-ci est à proscrire si l'enfant se présente par le siège, en cas de grossesse multiple, si la maman a du diabète ou de l'hypertension...

Il ne faut pas se forcer à accoucher à domicile si cela ne correspond pas à son souhait. Si vous avez besoin d'être rassurée par la présence de plusieurs professionnels de santé, choisissez plutôt l'hôpital. Même chose si vous n'avez pas beaucoup confiance en vous et en votre corps. Par ailleurs, il faut savoir que l'accouchement à domicile ne permet pas la pose de la péridurale. La maman devra donc apprendre à gérer la douleur.

Concrètement, comment ça se passe ?

Dès le début de la grossesse, le couple prend contact avec plusieurs sages-femmes qui pratiquent l'accouchement à domicile. Le but : trouver celle avec qui le courant passe parfaitement.

Il est également nécessaire de prendre rendez-vous avec une maternité au cas où finalement, l'accouchement à domicile ne pourrait avoir lieu ou en cas de problème lors de l'accouchement.

Dès les premières contractions, la future maman appelle la sage-femme qui lui conseille souvent de prendre un bain ou de se relaxer par le biais de massages pratiqués par le papa en attendant la dilatation du col. Puis, quand la douleur devient trop forte, la maman appelle de nouveau la sage-femme qui arrive rapidement pour l'aider à accoucher. En cas de problème, elle n'hésite pas à accompagner le couple à la maternité.

La sage-femme reste après l'accouchement pour la mise au sein et surveiller que tout se passe bien. Elle repasse ensuite tous les jours puis tous les deux jours pour répondre aux questions de la maman et s'assurer que le petit monde se remet doucement de cette grande aventure familiale.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience