• Maman
  • Grossesse

Accouchement : Tout savoir sur la perte des eaux

Article par Saliha HADJ-DJILANI , le 09/01/2014 à 14h17 0 commentaire

La perte des eaux annonce que l'accouchement est proche. Mais pourquoi se produit-elle et quelles précautions faut-il alors prendre ? Faisons le point.

Les raisons de la rupture de la poche des eaux

Pendant la grossesse, le fœtus évolue dans un milieu stérile, à savoir dans le liquide amniotique, et il est ainsi protégé des germes qui pourraient notamment venir de la zone du vagin. Lorsque le col se dilate, la poche de liquide amniotique se fissure et se rompt. En raison de la libération simultanée de prostaglandine, les contractions commencent alors. Généralement, l’accouchement se fait donc juste après la perte des eaux. Cependant, dans certains cas, le travail est lent et l’accouchementtarde. Il est alors important de se rendre très rapidement à la maternité car le bébé est exposé à des infections, vu qu’il n’est plus protégé par la poche des eaux…

 

En pratique

Si c’est votre première grossesse, peut-être aurez vous du mal à reconnaître la rupture des eaux... Sachez qu’il s’agit en fait d’une importante perte de liquide et qu’elle n’a rien à voir avec les fuites urinaires qui peuvent se produire en fin de grossesse. Le volume d’eau équivaut facilement à un grand verre et le liquide est plutôt blanchâtre.

Une fois à la maternité, la sage-femme vérifie qu’il s’agit bien d’une perte des eaux et que votre bébé n’a pas été exposé à des infections. Le travail commence généralement juste après.

 

Et si la poche des eaux ne se rompt pas ?

Dans certains cas, la perte des eux tarde à se faire malgré une dilatation du col déjà assez avancée. La sage-femme peut alors la rompre afin d’accélérer le travail et aider bébé à sortir plus vite.

 

 

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience