• Maman
  • Grossesse

5 méthodes pour accoucher sans douleur et sans péridurale

Article par Caroline RABOURDIN , le 05/03/2013 à 18h40 , modifié le 05/03/2013 à 18h44 1 commentaire

De plus en plus de mamans renoncent à la péridurale, au profit d'un accouchement plus naturel. Comme elles, vous privilégiez les solutions alternatives pour mettre au monde votre enfant. Découvrez nos conseils pour vous préparer à la venue de bébé.

Préparez-vous
A l'instar des sportifs avant une compétition, préparez-vous plusieurs semaines avant votre accouchement, afin d'être le plus sereine possible le jour J. Faites-vous aider par une sophrologue et une sage-femme spécialisée dans les accouchements physiologiques. Elles sauront trouver les mots justes pour vous aider à gérer la douleur. Si vous le pouvez, choisissez une maternité qui privilégie les naissances naturelles. Assistez également aux cours de préparation à l'accouchement. Enfin, briefez votre compagnon. Son rôle sera très important le jour J. Il pourra vous masser, vous aider à vous détendre, à respirer pour diminuer les douleurs des contractions.

Des remèdes alternatifs
Les médecines alternatives comme l'homéopathie, l'acupuncture mais aussi le yoga ou encore l'hypnose permettent d'accoucher sans péridurale et sans douleur. N'hésitez pas à feuilleter des ouvrages spécialisés et à lire les récits des mamans sur des forums. Par ailleurs, la méthode Bonaface permet également de réduire la douleur de l'accouchement, de réduire les interventions médicales et de faire une vraie place au père. Cette préparation vise aussi à éliminer le stress afin d'être le plus sereine possible le jour J. Enfin, sachez qu'au moment de l'accouchement, du gaz hilarant pourra également vous être proposé. Renseignez-vous auprès de votre maternité.

Restez chez vous le plus longtemps possible
Le jour de votre accouchement, ne vous précipitez pas à la maternité. A la maternité, le monitoring empêche tout mouvement. Et la chambre de l'hôpital ne met pas vraiment les futures mamans à l'aise. Mieux vaut donc rester chez soi dans un premier temps. Cela vous permettra aussi de déterminer si vous êtes sur le point d'accoucher. Ou s'il s'agit d'une fausse alerte. Chez vous, prenez un bain chaud avec une lumière tamisée afin de vous détendre. Marchez un peu ou installez-vous dans la position qui vous convient le mieux. Mettez également de la musique ou regardez la télévision pour vous aider à patienter. Puis, lorsque le moment est venu, partez à la clinique.

Faites-vous confiance
L'accouchement est un événement naturel qui se déroule depuis la nuit des temps. Votre corps est donc programmé pour cela. Faites-lui confiance. Plus vous lutterez contre la douleur, plus vous serez crispée et votre accouchement se vivra difficilement. Au contraire, si vous vous détendez et laissez votre corps s'occuper de tout, la douleur repartira comme une vague.

Relâchez la pression
Permettez-vous de chanter, de vous installer à quatre pattes ou même de hurler si cela vous soulage. Autorisez-vous également de venir avec votre baladeur MP3, un ballon ou encore une bouillote. Si vous en ressentez le besoin, exigez le silence et entrez dans votre bulle. Enfin, si la douleur n'est pas supportable, sachez que vous pouvez aussi changer d'avis et demander la péridurale. Inutile de vous mettre la pression et de culpabiliser. Seule la venue de bébé est importante. Et pour celles qui tiennent à accoucher sans cette aiguille, sachez que la douleur s'oublie rapidement. Dès que bébé sera posé sur votre ventre, l'accouchement ne sera déjà plus qu'un lointain souvenir.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience