• Maman
  • Grossesse

4 astuces pour booster sa lactation pendant l'allaitement

Article par Julie MARTORY , le 26/04/2013 à 14h20 1 commentaire

Pendant l'allaitement, l'une des craintes habituelles d'une maman est de manquer de lait. Avec Carole Hervé, consultante en lactation IBCLC, découvrez toutes les astuces pour booster sa lactation.

Allaiter à la demande
"L'allaitement obéit à la loi de l'offre et de la demande. Plus le bébé tète ou plus on extrait de lait du sein, plus on en produit ", rappelle d'emblée Carole Hervé. Le secret d'une bonne lactation ? L'allaitement à la demande, tout simplement. "Oubliez votre montre et donnez le sein à votre bébé dès ses premiers signes d'éveil", conseille notre spécialiste. Si vous avez l'impression que bébé ne reçoit pas assez de lait - qu'il dort beaucoup, prend peu de poids, mouille peu ses couches - vous pouvez d'abord le mettre en peau à peau pour l'encourager à mieux téter. Si cela ne s'avère pas suffisant et que malgré des tétées fréquentes (au moins 8 à 12 par 24h), il ne se montre pas plus vigoureux, vous pouvez temporairement utiliser un tire-lait électrique de bonne qualité afin de stimuler votre lactation et lui donner le lait tiré en guise de complément. Autre astuce : durant la tétée, comprimez doucement votre sein du buste vers le mamelon, pour aider le lait à sortir.

Revoir sa position
C'est notamment la succion du mamelon par votre bébé qui provoque les sécrétions hormonales à l'origine de la lactation. Aussi pour fabriquer suffisamment de lait faut-il une succion efficace. Il est donc important de veiller à bien positionner le bébé : son corps tout entier est tourné vers le sein, et pas seulement sa tête. Si vous n'êtes pas à l'aise pour la tétée, si bébé s'impatiente, s'il vous fait mal et a fortiori si vous avez des crevasses, n'hésitez pas à prendre conseil auprès d'une personne ressource (consultante en lactation IBCLC, animatrice de la Leche League) pour revoir votre position.

Se créer une bulle de sérénité
"Pour éjecter le lait, le corps sécrète une hormone appelée ocytocine. C'est l'hormone de l'amour, du bien-être. En cas de situation de stress, le corps peut réagir en inhibant temporairement la production d'ocytocine", explique la spécialiste en allaitement. Conclusion (qui vaut surtout pour l'entourage de la maman !) : on tente autant que possible de faciliter la vie de la maman en la déchargeant des tâches du quotidien et en valorisant ce qu'elle fait. Les premières semaines, l'idée est de vivre au rythme du bébé, de se créer un véritable cocon afin de lui proposer le sein facilement et aussi souvent que nécessaire. Porter et allaiter son bébé en écharpe ou le garder tout près de soi pour dormir (dans un petit lit à côté du vôtre) sont des astuces qui pourront aller dans ce sens.

Utiliser des petits coups de pouce
S'il n'existe pas de produit miracle, certains petits trucs peuvent cependant aider la lactation. Du côté des plantes, le fenugrec, la galega officinalis et le chardon marie sont connus pour leur effet galactagogue. On peut les trouver sous forme de gélules ou de tisanes. Pour ces dernières, préférez les préparations d'un bon herboriste plutôt que celles du commerce. Chez certaines mamans, les amandes ou le malt ont une action sur la lactation. L'homéopathie peut également s'avérer un coup de pouce bienvenu, "mais comme un même principe actif peut soit augmenter la lactation ou la faire ralentir selon sa dilution, il est préférable de consulter un médecin spécialiste", précise Carole Hervé. En dernier recours, le dompéridone (sur prescription) est parfois utilisé.

Le site de Carole Hervé : www.questiondallaitement.com

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience