Grands-mères : la grand-maternité, tout ce que ça change

Article par Caroline Rabourdin , le 22/12/2009 à 16h02 , modifié le 22/12/2009 à 16h05 0 commentaire

Devenir grand-mère est un bouleversement dans la vie d'une femme, qui change alors de statut en devenant le noyau de la famille.

Si certaines seniors attendent avec impatience la venue au monde d'un tout-petit, pour d'autres au contraire, l'annonce de la grand-parentalité ressemble à un coup porté sur la tête. Déjà ? Se demandent alors celles qui se considèrent encore trop jeunes pour être grands-mères. Mais très vite, ce sentiment de frustration laisse la place à des larmes de joie.

La mamie retrouve le bonheur de pouponner sans en avoir les inconvénients. Et puis, n'est-ce pas le plus beau rôle dans une famille ? C'est elle qui écoute, conseille, sèche les pleurs et atténue les angoisses. Avec bonne-maman, tout est plus beau et doux.

La grand-maternité permet de resserrer les liens entre mère et fille. La maman conseille sa fille sur la grossesse, l'accouchement et les galères des débuts avec des enfants en bas âge. Elle se prête d'ailleurs volontaire pour s'occuper des petits qui demandent beaucoup d'attention. Avec eux, elle confectionne des gâteaux, réalise des petits bricolages, va au musée. Il est loin le temps où elle se sentait seule.

Etre grand-mère est souvent synonyme de bain de jouvence. Exit les problèmes de santé, la mamie veut rester en forme pour ses petits-enfants. Et quand les bambins sont là, c'est toute la maison qui  s'anime. Pour eux, on ressort le sapin pour le décorer à Noël, on rejoue à des jeux de société... Lors des fêtes de famille, il faut rallonger la table, rajouter des chaises, prévoir un repas de fête pour petits et grands. C'est toute une organisation qui incombe à la grand-mère qui gère souvent ce défi d'une main de maître.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience