• Maman
  • Conseils

Quelle est la période idéale pour faire un enfant ?

Article par La rédaction avec agence , le 16/04/2012 à 10h30 , modifié le 16/04/2012 à 17h12 3 commentaires

Pour des raisons professionnelles ou personnelles, nombreuses sont les femmes à retarder l'âge de leur première grossesse. Pourtant, à partir de 40 ans, les chances de tomber enceinte diminuent et les risques liés à la grossesse sont plus fréquents.

Une fertilité qui diminue avec l'âge

Si la contraception a donné les moyens aux femmes de choisir quand elles veulent avoir un enfant, l'horloge biologique remet les pendules à l'heure. Plus une femme attend pour concevoir un enfant, plus sa fertilité diminue. Entre 25 et 35 ans, une femme a en moyenne 25 % de chances de tomber enceinte au cours d'un cycle menstruel. La réserve ovarienne diminuant, ses chances de grossesse ne sont plus que de 12 % à 35 ans et 6 % à 40 ans. Bien sûr, ces chiffres ne sont que des statistiques et chaque femme peut concevoir un enfant plus ou moins facilement indépendamment de l'âge.


Les risques d'une grossesse après 40 ans

Avoir un enfant à 40 ans n'est aujourd'hui ni tabou, ni exceptionnel. Concevoir un enfant après 40 ans ne présente d'ailleurs pas plus de risques qu'à un plus jeune âge si ces grossesses tardives sont bien surveillées. Afin de prévenir tout risque lié à l'âge, il est donc important de passer des examens médicaux en vue de dépister des problèmes d'hypertension, de diabète gestationnel ou l'apparition de fibromes. Par ailleurs, si le risque de trisomie 21 augmente avec l'âge de la future maman, le dépistage par amniocentèse est systématiquement proposé à partir de 38 ans. A partir de 40 ans, les femmes s'exposent néanmoins à un risque plus élevé de fausse-couche, à un taux plus faible de chances de grossesse et à une plus grande fatigue liée à la grossesse.


Et l'âge idéal du futur papa ?

Du côté du futur papa, les hommes connaissent aussi une baisse de fertilité liée à l'âge. A partir de 24 ans, leur chance de concevoir un enfant baisse de 2 % chaque année. Au fil des années, la qualité du sperme décroît et réduit ainsi son pouvoir fécondant. Pourtant, contrairement aux femmes, cette baisse de fertilité lente et stable permet aux hommes de concevoir un enfant sans réelle limite d'âge.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience