• Maman
  • Conseils

Tout savoir sur les migraines pendant la grossesse

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H avec agence , le 13/08/2009 à 12h32 , modifié le 13/08/2009 à 12h43 0 commentaire

Les migraines pendant la grossesse sont souvent mises sur le compte des bouleversements hormonaux. Prenez-les au sérieux car non seulement elles sont très douloureuses mais elles peuvent aussi cacher autre chose...

Des maux de tête violents, enserrant parfois une moitié de la tête et tirant jusque dans l'œil, tels sont les symptômes de la migraine. Si la crise dure généralement environ une demi-heure et peu s'accompagner de vomissements, le mal de tête perdure jusqu'à 24 heures.

Beaucoup de femmes commencent à souffrir de migraines lorsqu'elles sont enceintes alors même qu'elles n'en avaient jamais eu avant. Elles sont fréquentes en particulier lors du premier trimestre et peuvent s'espacer, voire disparaître, ensuite. Dès l'accouchement, ces migraines tendent à se faire oublier définitivement.

Une étude menée par le British Medical Journal sonne l'alarme : attention, ces migraines pourraient révéler des facteurs de risque d'éclampsie, de congestion cérébrale, de problèmes vasculaires et de maladies de cœur. Si vous souffrez de migraines durant votre grossesse, informez sans attendre votre médecin qui saura non seulement quels traitements donner mais aussi quels examens prescrire, pour vous rassurer. Le paracétamol est souvent le premier médicament à être essayé car il est sans danger pendant votre grossesse. En revanche, il n'est pas toujours efficace et votre médecin saura comment le remplacer.

Pour éviter les crises de migraines et diminuer leur intensité, il est important de prendre des mesures. Règle numéro un : buvez fréquemment. Évitez la déshydratation. Diminuez les sources de stress à tout prix. Marchez, pratiquez une activité physique douce, faites de la relaxation, allez vous faire masser. Mangez régulièrement, mais évitez le chocolat et le fromage. Bien sûr, proscrivez tout alcool et tout tabac !
 
Notre conseil
Lorsque vous sentez une crise venir, allongez-vous au calme, dans le noir. Passez sur votre nuque un gant de toilette mouillé d'eau fraîche et déposez-le sur vos yeux fermés.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience