• Maman
  • Conseils

Témoignages : "J'ai fait un enfant toute seule"

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 12/12/2009 à 19h58 , modifié le 08/02/2011 à 16h22 1 commentaire

Madame - ou mademoiselle tombe enceinte - par choix ou pas. Mais papa n'est qu'un géniteur et maman assume seule. Témoignages de ces femmes qui sautent le pas du "bébé toute seule".

Le métier de maman est, certes, le plus beau du monde, mais il est aussi le plus difficile. Comment en vient-on à devoir assumer un - ou plusieurs enfants - seule ? Comment peut-on survivre dans sa vie de femme, dans sa vie sociale et dans les arcanes de l'éducation ? Elles répondent à toutes ces questions ici.

Premier scénario : le père est connu. Hélène a 24 ans et se retrouve enceinte suite à un « incident de contraception ». Son petit ami la quitte dès qu'il apprend la nouvelle. "Mon bébé est né il y a deux mois et il est la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. Je ne regrette en rien de l'avoir gardé même si le géniteur m'avait poussé à avorter."

Monique, 73 ans, maman de Mathilde, 32 ans. "J'ai perdu mon mari quand j'avais 38 ans au cours d'un accident dramatique. Deux ans plus tard, alors que je commençais juste à apprendre à respirer à nouveau sans sentir cette horrible déchirure, je me suis rendue compte que je n'avais vraiment plus beaucoup de temps pour avoir la famille dont nous rêvions tous les deux mais que nous n'avions pas pu encore avoir suite de trois fausse-couches consécutives. J'ai donc fait le tour de mes amis masculins et j'en ai sélectionné un qui m'a opposé une réponse négative. Le second m'a dit oui. Nous nous sommes séparés deux ans après la naissance de ma fille et il a refusé de la voir jusqu'à ses 18 ans. Mais elle va bien, elle est équilibrée ; enfin, pas plus ni moins qu'une fille de famille traditionnelle !"

Deuxième scénario : le père est inconnu. Nathalie, 40 ans ; vient de se faire quitter par son conjoint après 6 ans de vie commune et trois fausse-couches. "Il m'a dit qu'il me trouvait désormais trop âgée pour avoir un bébé et est parti sans remord. J'envisage sérieusement et rapidement de faire une FIV avec don du sperme car les tests montrent que ma fertilité est sur la pente descendante. Je ne conçois pas ma vie sans enfant et j'espère rencontrer plus tard le père qui m'aidera à construire l'avenir de ce petit être."

Valérie est célibataire. "Je suis déçue des hommes mais mon horloge biologique tourne. Je sais que faire un enfant toute seule grâce au don du sperme est interdit en France. Mais en Belgique et en Espagne c'est tout à fait possible. Il existe aussi des sites sur Internet d'annonces avec donneurs anonymes où le don est réalisé de façon « artisanale » mais sans rapport sexuel. Il faut simplement faire attention sur qui l'on tombe. Pour ma part, j'ai décidé d'entreprendre des démarches en Belgique."

Suite du scénario : l'enfant paraît. "Mon petit Lucas a huit mois et je nage dans le bonheur. Les sourires qu'il me fait font s'envoler tous mes soucis !", dit Cécile, 32 ans.
"Faire un bébé toute seule est la partie facile ! Élever seule un enfant est beaucoup plus dur et, au cours des années, j'ai de plus en plus de mal », annonce sans détour Julia. « Les hommes que je croise ont peur de s'engager avec moi et ma petite Lucie a déjà rencontré trois de mes compagnons différents. Elle a aujourd'hui 12 ans et m'a demandé cette année d'aller en pension. J'ai accédé à sa demande avec beaucoup de culpabilité mais aussi de soulagement car elle a trouvé le cadre qui lui manquait."

Thérésa, 52 ans, fait face à une famille de trois enfants sans papa. "Mes deux aînés sont à l'université et je fais des ménages pour subvenir à nos besoins. Mes enfants sont tous très responsables et matures. Les deux plus grands aident le troisième. La vie matérielle est dure mais nous sommes tous proches et solidaires."
 
Notre conseil
Le désir de bébé est très fort chez les femmes mais il est à distinguer du désir de maternité. Être maman n'est pas materner un nourrisson toute sa vie. Avant de faire un bébé toute seule, c'est un point que nous ne saurons trop conseiller d'éclaircir avec des professionnels psychologues.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience