Stress chez l'enfant : y a-t-il un bon et mauvais stress ?

Article par , le 20/10/2011 à 11h15 , modifié le 16/11/2011 à 09h47 0 commentaire

Au 21ème siècle, les enfants, comme les adultes, sont également victimes du stress. Mais je me pose une question : est-ce que le stress a toujours des répercussions négatives ?

Sylvie Sarzaud, ex-professeur des écoles et actuellement sophrologue dans le Morbihan, a écrit un livre "J'aide mon enfant à surmonter son stress" (aux éditions Eyrolles). Elle a accepté de répondre à cette question.

J'ai souvent entendu parler de bon et de mauvais stress. Qu'en pensez-vous ?


Effectivement, le stress est utile : sans lui, les espèces vivantes ne survivraient pas car elles ne sauraient pas s'adapter à leurs conditions de vie. C'est le stress qui a permis à l'homme d'évoluer, d'inventer, de créer... 
En revanche, il devient négatif lorsque la tension exercée n'est pas proportionnelle aux besoins, lorsqu'elle est mal ciblée, ou lorsqu'elle continue à être exercée alors que le besoin a disparu.

Prenons un exemple : votre adolescent passe le bac dans quelques jours... Le stress est utile s'il lui donne de l'énergie pour se lever plus tôt le matin afin de réviser (bonne réponse au problème).
Le stress  est perturbateur si votre enfant passe ses nuits à ruminer au lieu de se reposer (mauvaise utilisation de l'énergie). Il est nuisible s'il persiste après l'examen et si votre ado demeure anxieux jusqu'à l'obtention des résultats (le stress n'a plus de raison d'être). 

Le stress est une énergie profitable quand elle est bien guidée, dévastatrice dans le cas contraire. La maîtrise de soi s'acquiert avec le temps et la pratique...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience