• Maman
  • Conseils

Que faire quand bébé pleure ?

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 12/08/2009 à 16h06 , modifié le 12/08/2009 à 16h35 1 commentaire

Les pleurs de bébé sont sa seule façon de s'exprimer. Décoder ses besoins s'apprend au fil du temps. Car, si les pleurs sont naturels, ce n'est pas pour autant qu'il faut laisser votre bébé en proie à ses tracas et à ses peurs.

Les pleurs d'un nourrisson doivent être pris en compte car votre bébé est souvent en proie à des problèmes de sommeil, de digestion (reflux ou maux de ventre) ou de faim. Jusqu'à trois mois, il manifeste ses besoins de survie ainsi. Vers l'âge de 4 semaines, il pleure le soir et trouve ainsi un moyen d'évacuer les tensions du jour. Le mettre au calme, le câliner est souvent la seule façon de l'apaiser.

Vers l'âge de 8 à 9 mois, au moment où il comprend la séparation d'avec sa maman, les pleurs de bébé reprennent après une période d'accalmie. Le constat que sa maman est une personne différente est angoissant pour lui. Il pleure sans doute souvent au moment d'être mis au lit seul dans sa chambre. C'est le moment de mettre au point un petit rituel du coucher : chanson, histoire, comptine, prière... et peut-être de lui proposer un doudou. Maman doit être douce mais ferme car il est essentiel que bébé trouve son autonomie dans son petit lit pour lui tout seul. Ne fermez pas la porte de sa chambre mais entrebâillez-la. Si votre bébé est très angoissé, vous pouvez rester près de lui jusqu'à ce qu'il s'endorme mais évitez qu'il ne s'endorme systématiquement dans vos bras. S'il se réveille, il ne comprendra plus où il est !

Vers l'âge de 15 mois, bébé sait le plus souvent marcher et ses parents lui interdisent de plus en plus de choses. Les crises de rage et de frustration peuvent être spectaculaires : la bonne nouvelle, c'est que votre enfant intègre les limites. Il vous faut alors beaucoup de compassion mais de fermeté pour ne pas céder quand il y va de sa sécurité en particulier. De nouvelles peurs peuvent également apparaître. Vous trouverez la bonne réponse, certainement pas du premier coup. Mais malheureusement, à part patience-amour-fermeté, il n'existe pas de recette magique !
 
Notre conseil
Si votre bébé ne se calme pas, peut-être a-t-il un souci particulier. Il est prudent alors de l'emmener chez le médecin qui vérifiera ses dents, sa gorge et ses oreilles en premier, et continuera son examen. Et si bébé n'a rien, au moins vous serez rassurée.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience