• Maman
  • Conseils

Pour ou contre le "baby-sport" ?

Article par Jérôme BEALES , le 16/08/2012 à 17h38 , modifié le 20/08/2012 à 10h04 0 commentaire

Gym, basket, judo, handball ... Dès l'âge de 2ans, tout peut être pratiqué en version "baby", même l'escalade ou le karaté, mais pas n'importe comment. Découvrez-en les bienfaits tout en gardant à l'esprit quelques règles à respecter.

Le baby-sport, contrairement à ce que son nom indique, n'est pas un sport à proprement parler mais permet de stimuler les capacités motrices en respectant les étapes du développement de l'enfant. Il s'agit d'un véritable éveil corporel.
Pourquoi c'est bien ?
Le baby-sport est tourné vers le jeu et la détente. En compagnie d'autres enfants, votre chérubin pourra s'éveiller à la pratique sportive d'une façon ludique et adaptée. Son agilité naturelle, sa coordination par des exercices à base de motricité seront améliorés. Et un enfant qui éprouve du plaisir à développer sa motricité sera probablement attiré, plus grand, par une activité sportive.
Comment faire ? Une pratique accompagnée et adaptée
Avant deux ans, un bébé aura besoin de la présence de ses parents pour le rassurer au cours de ses toutes nouvelles activités. Il sera ensuite sous la responsabilité d'un professionnel de la petite enfance (éducateur, psychomotricien...). Avec du tissu, de la mousse ou encore des cubes, le tout-petit est incité à manipuler des objets de forme et de consistance différentes. Il apprend à explorer l'espace et à se découvrir. Grâce à un matériel adapté, le jeune enfant peut grimper, rouler, glisser, sauter... et ainsi être à l'aise avec son corps.
Les règles à respecter
Pas question toutefois de surcharger bébé ! La pratique du baby-sport doit se faire sur des périodes relativement courtes et pas trop répétées. La première approche du sport doit être avant tout ludique. Le plaisir avant tout ! Il ne s'agit pas de faire de l'enfant une graine de champion. On ne doit jamais forcer un enfant qui se montrerait des réticent, et a fortiori un bébé. Attention également à la pratique trop intensive de certains sports, comme la gymnastique, qui peut nuire à la croissance de l'enfant.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience