• Maman
  • Conseils

Nos conseils pour booster votre fertilité

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 31/12/2009 à 14h05 , modifié le 08/02/2011 à 16h25 0 commentaire

Vous avez arrêté tout moyen de contraception dans l'espoir de tomber enceinte. Mais bébé se fait attendre. Au bout de combien de temps stimuler sa fertilité et quelles sont les méthodes ?

Avant d'entamer toute procédure afin d'avoir un enfant, il est bon de prendre un rendez-vous avec votre gynécologue. Celui-ci vous posera des questions variées sur votre santé, votre âge, votre passé médical et celui de votre partenaire. Si votre gynécologue le trouve opportun, il ou elle pourra prescrire des examens en cas de doutes sur une possible infertilité ou vous conseiller une démarche construite et adaptée.

Il existe un test d'ovulation qui, comme le test de grossesse, peut-être réalisé à la maison par analyse d'urine. Il constitue une façon simple de vérifier votre jour d'ovulation afin de pouvoir avoir des rapports sexuels dans cette période.
Votre gynécologue peut déterminer avec vous si votre ovulation est régulière et de qualité. Une ovulation troublée est, dans un tiers des cas environ, la cause de l'infertilité d'un couple.

La stimulation ovarienne est une technique médicamenteuse qui consiste à prendre par voie orale du citrate de Clomiphène. Il est également possible de le faire à l'aide d'autres méthodes qui nécessitent un accompagnement. Avant de stimuler votre ovulation il est cependant absolument indispensable de valider avec votre gynécologue que cette technique est nécessaire et qu'elle correspond à votre besoin. La cause de l'infertilité peut venir de la qualité du sperme de votre conjoint, par exemple, ou d'un tout autre souci médical.

En l'absence de raison médicale apparente, votre difficulté à être enceinte nécessite peut-être un travail sur votre hygiène de vie : alimentation saine, baisse de consommation de tabac, d'alcool et de café, activité physique régulière, baisse du niveau de stress... Donnez-vous les meilleures chances d'être en forme. Parfois un travail psychologique peut aider à creuser les freins et tensions que vous pouvez avoir plus ou moins consciemment.

Les médecines dites douces comme l'acupuncture, l'homéopathie, la nutrithérapie, l'ostéopathie... sont certainement des réponses à considérer pour certains types de pathologies et peuvent parfois aider à fournir un environnement propice à une grossesse.
 
Notre conseil
Avant d'envisager une procréation médicalement assistée, prenez le temps de la réflexion et n'hésitez pas à consulter plusieurs praticiens. Car cette démarche peut être longue, elle met le corps, le mental et le couple à rude épreuve, peut rencontrer plusieurs échecs successifs et peut engendrer des naissances multiples.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience