• Maman
  • Conseils

La rougeole en pleine recrudescence en France

Article par , le 29/04/2011 à 11h02 , modifié le 29/04/2011 à 11h48 0 commentaire

Pour la troisième année consécutive, l'épidémie de rougeole, qui est une maladie très contagieuse, progresse en France et touche les enfants mais aussi les adultes. Alors que la Semaine européenne de la vaccination prend fin le 2 mai prochain, la France a donc appelé la population et les professionnels de santé à se remobiliser pour la vaccination. Que faire pour enrayer l'épidémie ? Faut-il vacciner les enfants ? Quelques réponses...

Pourquoi faire vacciner les enfants et les adultes ? 

La rougeole entraîne une fièvre élevée, les yeux qui pleurent, de la toux, une éruption très rouge qui s'étend du visage aux pieds en deux ou trois jours. Elle peut provoquer des complications, notamment des otites, des broncho-pneumonies et des encéphalites. Les complications sont plus fréquentes et plus sévères chez les adolescents et les adultes. Vacciner les jeunes enfants permet de les protéger et d'éviter qu'ils ne transmettent la rougeole. Cette maladie peut s'avérer grave chez les enfants et les femmes enceintes. Voilà de bonnes raisons pour se faire vacciner.

Comment enrayer l'épidémie ?

 

Pour protéger durablement vos nourrissons, deux doses sont recommandées : la première à un an et la seconde avant l'âge de deux ans. La vaccination est tout à fait possible à l'âge adulte. Il est en effet possible de procéder au rattrapage de la vaccination des enfants, des adolescents et des jeunes adultes nés depuis 1980 non vaccinés ou incomplètement vaccinés (une seule dose au lieu de deux) selon l'Institut d'éducation pour la santé. Leurs parents doivent également vérifier leur statut vaccinal, car ils peuvent contaminer leur nourrisson.

Rappel important :

Le nouveau calendrier vaccinal recommande deux doses de vaccin ROR chez les personnes nées après 1980, notamment les professionnels de la petite enfance.

Une situation jugée préoccupante ! 

En 2010, sur les 5.021 cas déclarés, près de 1.500 ont été hospitalisés. 38 % étaient des enfants de moins d'un an et 46 % des personnes de plus de 20 ans. La troisième vague épidémique a pris de l'ampleur au cours des premiers mois de l'année 2011. Selon l'Institut de veille sanitaire, plus de 3.000 cas ont été enregistrés pour le mois de mars. La France a donc appelé la population et les professionnels de santé à se remobiliser pour la vaccination. Alors que nombre de parents se montrent de plus en plus suspicieux contre les vaccins, l'OMS rappelle que la rougeole est une des maladies infantiles les plus meurtrières "malgré l'existence d'un vaccin sûr et fiable".

Une vaccination qui a semble-t-il fait ses preuves depuis plusieurs décennies

Le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est utilisé depuis plus de trois décennies et les vaccinations ont fait leur preuve puisque la maladie avait disparu. Mais le vaccin a néanmoins des effets indésirables qui sont bien connus. En majorité, ils sont bénins : fièvre, plaques rouges. Ils sont rarement graves : réaction allergique ou convulsions. Plusieurs études menées dans cinq pays différents ont prouvé que les rumeurs prétendant que le vaccin ROR pouvait provoquer l'autisme sont fausses. Le vaccin ROR ne contient ni mercure, ni aluminium.

C'est quoi la rougeole ?

C'est une maladie très contagieuse. Il n'y a pas de traitement et le plus souvent, la rougeole guérit en une dizaine de jours. La vaccination est le seul moyen de se prémunir contre la rougeole. 

Paris lance une campagne d'informations destinée à encourager la vaccination contre la rougeole

La ville de Paris a de son côté décidé de se mobiliser contre la rougeole pour éviter le développement de cette épidémie. Sur le site internet de la mairie, vous trouverez la liste des centres qui proposent une vaccination gratuite. Des dépliants et affiches insistant sur l'utilité du vaccin sont mis à disposition dans les équipements municipaux (mairies d'arrondissement, PMI, crèches, haltes garderies, écoles, centres de santé...) et des messages de sensibilisation défilent sur les panneaux lumineux de la Ville.

Le saviez-vous ?

Un malade peut contaminer jusqu'à vingt personnes non vaccinées.

La France mais aussi l'Europe touchée par la rougeole

La rougeole a également poursuivi sa progression cette année en Europe, où elle a fait depuis janvier 6.500 malades, a récemment indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Trente pays de la région Europe de l'OMS ont rapporté une augmentation du nombre de cas de rougeole, avec jusqu'à présent 6.500 cas en 2011" contre un total de 5.090 malades enregistrés sur toute l'année 2010, explique l'agence onusienne.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Maman
logAudience